2015, un bilan en dents de scie


Je n’ai jamais eu une langue de bois, c’est pourquoi le bilan que je tirerai sur l’année écoulée sera mi figue, mi raisin. Il  y a eu de belles, mais également de vilaines choses…

Au rayon du positif, notre petite équipe s’est étoffée rapidement de par l’arrivée de notre marraine Sandrine  qui nous accompagne régulièrement sur le terrain. Une véritable marraine engagée, et qui n’hésite pas à faire entendre sa voix lors de réunions officielles. Suite à certains projets, nous avons il y a peu été rejoints par Marianne, Guillaume et Anthony, qui bien que travaillant déjà dans l’ombre, sont passé un peu plus sous les projecteurs. Vous devriez comprendre le pourquoi d’ici quelques semaines. Il vaut parfois mieux travailler sereinement dans l’ombre que n’importe comment au soleil, … benevoles

Plusieurs bénévoles se sont révélés aussi en cette année 2015, nous donnant de précieux coups de mains.

2015 fut l’année des tentatives, qui, grâce à vous, ont toujours été couronnées de succès (crowdfunding, récoltes de nourriture et accessoires, goûter entr’amis, tournoi de poker, vente de crêpes et gaufres, vente du calendrier, shop en ligne,  …). C’est ainsi que nous avons pu acquérir notre stand, une remorque, plusieurs Coeur_minitonnes de nourriture, du matériel et des accessoires pour chiens et chats, et récolter suffisamment d’argent pour terminer l’année en positif. Il faut avouer que nous sommes assez économes en dépenses, utilisant au maximum notre matériel personnel et en prenant à notre charge pas mal de frais administratifs. Et puis, en jouant au Mac Gyver, on fait des miracles. Ce qui est économisé est tout bénéfice pour les poilus. Plus de 100 personnes nous ont déjà fait confiance et aidés par des dons tant matériels que financiers. 

scie

Plusieurs mesures ont vu le jour pour le bien-être des animaux, à commencer par l‘interdiction de commercialisation d’animaux dans les lieux publics. Malheureusement, les marchés communaux et foires aux bestiaux restent actuellement autorisés, …

Une campagne mondiale luttant contre le Yulin Dog Meat Festival chinois a vu le jour, rejointe par diverses célébrités. C’est la première année qui mettait autant les projecteurs sur cette “fête” durant laquelle des dizaines de milliers de chiens mouraient dans d’atroces souffrances. Malheureusement, les autorités chinoises sont restées sourdes aux appels et le massacre a bien eu lieu, …

Fin octobre, l’Europe a semblé enfin s’intéresser à la souffrance subie par les taureaux dans les corridas, en supprimant pour 160 millions de subsides les manifestations tauromachiques.  Quelques jours après, elle faisait déjà machine arrière.

Nous nous sommes réjouis de l’initiative du Ministre du bien-être animal, Carlo Di Antonio, avec une annonce de création du conseil wallon du bien-être animal. Notre joie fut cependant de courte durée en voyant la composition de celui-ci, car plus de la moitié des associations ne sera pas représentée dans le secteur dédié, ayant choisi Gaya et Animaux en Péril, deux associations aux antipodes de toutes les associations ne prônant pas le végétarisme ou véganisme. Faut-il rappeler qu’Animaux en Péril a volontairement cessé les activités d’un des plus grands refuges pour chiens et chats ? Non, il ne faut pas le rappeler, et pourtant cette association est censée représenter des dizaines d’autres qui ont pour principal centre d’intérêt les chiens et chats, sans militer pour une nourriture végétale. Là où commence la politique, la logique animale s’arrête.

La commune de Braine-l’Alleud, de par son Bourgmestre a annoncé vouloir faire son maximum pour maintenir un refuge sur son entité. Ce ne fut qu’un feu de paille sans lendemain, …

signaletiqueSoucieuse d’agir concrètement pour le bien-être des loulous, et désireuse de faire “autre chose” que ce que les autres associations dont déjà, l’asbl Sans Maître a créé la BAPAC. Nous pensions pouvoir mettre sur pied 6 points de nourriture pour les sdf sur la région de Charleroi, concrètement il n’y en a qu’un actuellement. Une réunion prévue le 5 janvier prochain avec tous les acteurs sociaux de la région devrait permettre un déblocage de la situation. Actuellement, nous fournissons entièrement ou partiellement le repas pour une trentaine de chats et chiens. conclusions

Je suis ravi et étonné de voir que Sans Maître soit connue par de nombreuses personnes, et connue principalement pour sa franchise, sa transparence et sa persévérance. Je dois constater que les choses bien souvent n’évoluent pas aussi vite que ce que je voudrais, mais, grâce à l’équipe que nous formons, je sais que chaque avancée est une avancé sûre, bien ancrée.

Nous ne faisons et ferons pas dans le bricolage animalier

J’ai eu grâce à Sans Maître, l’occasion de rencontrer des gens en or, des gens merveilleux, des gens simples, des gens dans la miséricorde, qui m’ont chacun à leur manière touché. Ce sont ces personnes qui me font croire que l’humanité n’est pas complètement perdue au XXIème siècle. Ce sont ces personnes qui me poussent à continuer ce qui n’en est, après tout, qu’à l’aube de son action.

Mais j’ai également eu l’occasion de croiser la route de quelques associations loufoques, bien souvent sans aucun statut officiel, de personnes qui se présentent au nom d’associations qui ne les connaissent pas, ou ne les connaissent que trop bien (…), dont le seul attrait est l’intérêt qu’elles se portent à elles-même, qui nuisent de par leur manque de sérieux aux associations officielles, claires et volontaires qui elles font leur maximum pour le monde animalier.

J’ai également pu faire la connaissance d’associations qui vont dans le même sens que celui que nous nous sommes fixés. Un réel plaisir de pouvoir collaborer avec celles-ci. D’autres par contre, ont rapidement fait preuve d’un esprit dictatorial que nous avons fuis très rapidement.

2015 aurait été le départ d’une progression pour le bien-être espoiranimal ? Je pense que oui, mais le chemin est encore tellement vaste et long qu’il faudra des dizaines d’années pour que tous puissent bénéficier d’une vie paisible et décente. Tout ceci ne peut se faire sans vous, car, pour rappel, aucun subside officiel n’existe pour les associations œuvrant pour le bien-être animal, ni au niveau fédéral, ni au niveau régional.

J’espère vous retrouver aussi nombreux à nous suivre et nous soutenir de l’autre côté du carillon, et vous transmets, au nom de tous les membres de l’asbl Sans Maître, nos meilleurs vœux pour l’année nouvelle. Que celle-ci soit riche en émotions positives, en amour animalier, et surtout que votre santé soit la meilleure possible.

Thierry, Président de l’asbl Sans Maître.

voeux 2016

————————————————–

Nous soutenir ? LOJO

Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup