“Animaux En Péril” ne sera pas “Sans Maître” (communiqué de presse).


Lors de notre première communication datant du 31 octobre, nous vous avions informés du fait qu’une tentative de reprise du refuge animalier « Animaux En Péril » était en route.

Un groupe de travail restreint a travaillé sur les éléments évoqués pour justifier cette fermeture.
Nous sommes dans une position aujourd’hui nous permettant de vous affirmer qu’une solution administrative existe bel et bien pour que le refuge puisse continuer à vivre, tout comme il est autorisé d’exercer une activité animalière dans un site industriel.

Nous devons malheureusement vous aviser du fait que la reprise du site dans son état actuel ne sera pas possible.

Nous avons eu un très long entretien téléphonique ce jour avec Monsieur Jean-Marc Montegnies, Président de l’asbl “Animaux En Péril”, lequel nous a confirmé une réponse qui nous a été transmise par courrier, suite à notre demande d’estimation de prix : La vente du site n’est pas à l’ordre du jour et ne le sera pas avant au minimum 18 à 24 mois, le temps que les transformations sur le site de Meslin l’Evêque se terminent.

Si nous avons lors de certaines communications, fait état d’un montant d’un million d’€uros, nous n’avons bel et bien jamais précisé qu’il s’agissait d’un montant avancé par « Animaux En Péril », mais en provenance de diverses estimations faites par rapport à plusieurs critères dont la localisation, la situation infractionnelle actuelle, …

Il nous a été clairement précisé qu’ « Animaux En Péril » réorientait son action, non seulement par rapport aux gros animaux de ferme et chevaux, mais surtout envers un but ultime qui serait une Loi interdisant la possession d’animaux de compagnie.

Les installations équipant actuellement le site de Braine l’Alleud seront très rapidement distribuées notamment à plusieurs autres associations demanderesses de ce matériel.

Cette fermeture est donc une décision personnelle d’Animaux en Péril, malgré le fait que la régularisation soit possible. Aucun investissement pour une mise en conformité, ni demande d’un permis unique, permettant une exploitation légale ne sera effectué.

Vu la très grande détermination exposée téléphoniquement ne voulant en rien aider quelconque initiative visant la continuité de l’activité sur place, il nous semble désormais inutile de nous axer sur ce but (mur) là, et perdre un temps plus que précieux afin de trouver une solution face à ces nombreux chiens et chats pour lesquels un accueil sera désormais très difficile.

“Sans Collier” sera bel et bien le seul refuge dans le Brabant wallon dans un rayon de 25 km à accueillir les animaux à partir du 1er janvier. Lors de sa conférence de presse de ce 16 décembre, elle a présenté son nouveau refuge, qui sera un « hôtel 5 étoiles » pour les animaux recueillis, si nous écartons le fait que ces « 4 pattes » n’y résideront que parce qu’elles auront été abandonnées, trouvées, saisies ou se seront perdues. Malheureusement ce nouveau refuge, qui aura une plus grande capacité, ne sera effectif qu’à la fin de l’année 2016 au plus tôt.
Nous prenons dès aujourd’hui un virage à 90 ° dans notre mission.

Au vu des excellents contacts avec les diverses administrations, nous sommes convaincus qu’elles continueront à nous accompagner dans notre nouvelle mission.

Notre détermination à tout faire pour pouvoir prendre en charge les chiens et chats est intacte.

Nos nouveaux supports seront certainement d’excellents outils pour notre communication future.
“Sans Maitre” et ses membres ont toujours voulu jouer la carte de la transparence, et nous continuerons à l’avenir. S’agissant d’un projet collectif, nous souhaitons pouvoir partager avec nos « supporters », chaque étape que nous entamerons. Tout d’abord une page officielle au nom de « Sans Maître », nous avons ouvert un compte Twitter, et nous avons créé en …. Quatre jours un site Internet accessible au public, permettant de suivre pas à pas notre action. Ce site comptabilise déjà plus de 500 visites quotidiennes, sans l’avoir médiatisé autrement que par une annonce dans le groupe Tentative de reprise du refuge …, qui n’a désormais plus aucune utilité pour notre avenir.

Une page se tourne, un livre commence.

Nous espérons de tout coeur que les nombreux donataires, testamentaires, mécènes, bénévoles, qui ont agi pour le bien être des chiens et chats se feront à l’idée que leur refuge ne sera bientôt plu qu’un souvenir. Nous leurs affirmons que s’ils veulent toujours oeuvrer pour qu’un refuge digne de ce nom puisse accueillir les animaux qui arrivaient à Braine l’Alleud, nous serons ravis de les accueillir et de collaborer de manière transparente sur notre nouvelle mission. Nos engagements sont clairs, et fermes.

Il est un fait évident que maintenant, nous allons avoir besoin de moyens financiers dès le départ.

Pour conclure, Nous tenons à remercier chaleureusement Monsieur Marc Beelen, le fondateur d’ « Animaux En péril », lequel nous a apporté une aide précieuse quant à la déontologie des premiers jours de l’association, aux lieux, locaux, … Vu notre modification de cap, il est préférable de lui laisser consacrer son temps et son énergie à ce qu’il a de concret, son refuge « 100 chevaux sur l’herbe », de même que toutes les personnes qui aujourd’hui et demain nous suivront, nous accompagneront et nous aideront dans ce nouveau challenge.

Notre site Internet. http://sansmaitre.be (newsletter, Flux RSS à disposition)
Notre page officielle Facebook : https://www.facebook.com/pages/Sans-Maitre-Officiel/323485481191597
Notre compte Twitter : https://twitter.com/SansMaitre

Nous vous remercions d’avance pour le relai que vous voudrez bien apporter à notre action.

Pour « Sans Maître »
Thierry Arnould

Edit : “Sans Maître” s’est inséré volontairement dans la phrase “Nous espérons de tout coeur que les nombreux donataires, testamentaires, mécènes, bénévoles, qui ont agi pour le bien être des chiens et chats « Sans Maître » se feront à l’idée que leur refuge ne sera bientôt plu qu’un souvenir.”. Coquille qui n’est apparue à personne lors de la rédaction et des lectures avant publication.

Merci à notre fidèle lecteur de nous avoir demandé précision sur ce point. La phrase correcte est maintenant intégrée dans notre communiqué.

Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup