Les animaux ne sont que des jouets selon Dreamland! (Mobilisation pour le retrait du dernier prospectus de Dreamland)

Nouveau jouet chez Dreamland

Saint-Nicolas, Père Noël, je veux un chien comme Clara !!!Nous n’osons imaginer le nombre de foyers qui vont entendre ce discours sortant de la bouche de leurs progéniture dans quelques jours suite à la sortie du dernier catalogue de jouets de Dreamland.

Alors que le Ministre Wallon du Bien-être animal, Carlo di Antonio mène depuis des années une campagne de sensibilisation sur le fait que l’animal n’est pas un jouet, pas un objet que l’on offre ni aux fêtes ni à d’autres occasions, voilà que l’enseigne Dreamland vient de mettre tous ses efforts à plat en sortant son nouveau catalogue de jouets valable du 19 octobre au 06 décembre inclus. En couverture, nous y retrouvons une bambine la tondeuse dans une main, l’autre tenant la tête d’un caniche coiffé à la mode iroquoise, et un visuel annonçant catégoriquement que “tout est plus marrant en jouant“.

DreamlandChez Sans Maître nous sommes loin d’être extrémistes, et pensons que même si un adulte peut se prémunir des dérives publicitaires, il n’en n’est pas de même pour les enfants qui eux prennent tout au 1er degré. Comment vont devoir réagir les parents faisant face à cette demande d’un animal demandé au Saint ou au Père ? Combien ne vont pas craquer et combler le vœu de leur progéniture ? Nous avons toujours entête cette histoire d’un petit chien donné le 6 décembre pour la célébration du célèbre Nicolas, abandonné le 20 du même mois, … de la même année.

Gageons que ce n’est pas une simple erreur de la part de l’enseigne Dreamland puisqu’en feuilletant le catalogue, une autre image de l’utilisation d’un animal comme jouet apparait. Un peu plus grand, un peu plus haut qu’un chien, puisqu’il s’agit d’un cheval affublé d’une horrible perruque rose, de quelques étoiles mauve, et de deux petits mots presque anonymes, … “Je voudrais…”.

Nous sommes conscients que seuls, nous ne parviendrons pas à faire entendre raison à Dreamland, mais si vous aussi vous faisiez part de votre désapprobation à cette entreprise en transmettant également le cheval jouet de Dreamlandvotre remarque par mail à dreamland@dreamland.be ? (Opération terminée. Merci pour votre aide. Explications dans le nouvel article). Voici le texte que nous avons transmis :

Madame, Monsieur,

Votre nouveau catalogue proposant multitude de jouets pour cette fin d’année est révoltant. Alors que tant les organismes officiels que les associations tentent de faire comprendre le fait qu’un animal est un être vivant, doté de sensibilité, et n’est pas un jouet, votre couverture démontre l’opposé : L’animal n’est qu’un objet, un jouet que l’on met à disposition d’une enfant pour son plaisir.

Que penser de votre autre illustration montrant un cheval affublé d’une ridicule perruque d’étoiles ?

L’ajout de votre slogan « tout est plus marrant en jouant » ne laisse planer aucun doute sur l’irrespect de votre enseigne envers le milieu animal.

Nous vous invitons à venir visiter les refuges débordant d’animaux ayant servi de jouets afin que vous puissiez vous rendre compte de l’étendue des dégâts envers le monde animalier, dégâts auxquels votre prospectus va contribuer dans les prochaines semaines.

Nous vous prions de retirer immédiatement de votre site Internet et de la distribution non encore effectuée ce prospectus, et de participer concrètement en apportant une aide financière aux refuges et associations allant devoir prendre en charge les animaux qui auront été acquis « pour jouer ».

Cordialement,

Coup de pouce