Baghera, du bonheur dans son malheur (Elle a fait craquer sa famille d'accueil)


Depuis le temps que l’on en parle de Baghera, la “soeur” de Choupette, il fallait bien qu’à un moment, nous lui consacrions un article.  Pour rappel, Choupette et Baghera ont perdu leurs maîtres à 5 jours d’intervalles. Appelée par la famille, notre asbl a pris ces deux filles en charge un peu à la sauvette le jour des dernières funérailles. D’après les informations familiales, Baghera est âgée d’ une dizaine d’années. une visite rapide chez le vétérinaire  local (qui au passage l’a identifiée, vermifugée et pré vaccinée) nous apprit qu’en fait, elle n’avait pas plus de 8 ans. La miss étant une femelle labrador, il fallait trouver une solution provisoire rapide, et c’est chez la maman de Max que Baghera fut conduite le soir même. On ne peut pas dire que le début de la cohabitation se passa bien, la miss ne supportant pas que l’hôte canin des lieux ne l’approcha. Nous restâmes donc plus de 4 heures afin de voir l’évolution, car si aucune amélioration ne se dessina, inutile de forcer les choses. C’est vers minuit (non non, on n’est pas envahissants …) qu’enfin la tension disparut et que nous pûmes regagner notre couette (synthétique).

Un mois plus tard, les choses se déroulant de mieux en mieux, les deux bestioles passant le plus clair de leur temps à jouer ensemble, tomba la question qu’on redoutait : “Pourquoi je ne pourrais pas adopter Baghera au lieu de lui trouver une famille d’adoption?” . Pourquoi la redoutions-nous cette question ? Parce qu’effectivement, au vu de l’évolution, il nous semblait aussi que THE SOLUTION pour Baghera serait de rester avec Max, mais que deux grands chiens ensemble 24h/24, avec une maman qui passe beaucoup d’heures à l’extérieur pour son travail, est-ce gérable ? Après un mois de réflexion et d’observation, nous étions rassurés et avons accepté de confier définitivement la belle à Max et sa maman. Et comme grâce à la cagnotte que nous avions ouverte à l’occasion de cette double prise en charge avait bien fonctionné, il fut décidé de ne rien demander comme frais d’adoption.

Une nouvelle vie débute pour Baghera, entre un confinement dans une petite maison avec des promenades quotidiennes comme elle connaissait, et une vie à la campagne, dans un grand jardin, on peut dire sans se tromper qu’elle a rajeunit de quelques années.


Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup