Banque Alimentaire Pour Animaux de Compagnie (Bapac)

Bapac off

La création de la Banque Alimentaire Pour Animaux de Compagnie (BAPAC) est née d’un constat sur le premier semestre 2015. Une augmentation des abandons de chiens et chats apparemment dû à la crise économique. Une personne sur cinq en Wallonie vit en situation de pauvreté monétaire(1) et ne parvient plus à nourrir son animal de compagnie. Ce constat est encore pire pour les SDF qui n’ont même pas le minimex. Bien souvent, ils se privent de manger pour nourrir leur animal, seul compagnon de vie qu’il leur reste.

La BAPAC a pour mission la recherche et la récolte de nourriture pour chiens et chats, de même que produits de première nécessité (genre litière), afin de les redistribuer à des personnes et familles précarisées (au montant symbolique d’un €uro/kilo), et de mettre gratuitement dans divers points stratégiques, de la nourriture pour les animaux des SDF, principalement sur la région du grand Charleroi dans un premier temps. Selon le succès rencontré, la BAPAC pourrait étendre son terrain d’action.

Cette aide s’inscrit dans la responsabilisation de détenir un animal. En effet, elle “oblige” soit de se déplacer pour avoir un repas pour son animal, soit d'”économiser” 1 €/kilo, qui sont des gestes responsables envers leur animal.

Aides :

  • Vous connaissez une personne ou une famille en situation de REELLE précarité ne pouvant plus subvenir aux besoins nutritionnels de son ou ses animaux ? Vous connaissez un SDF qui a besoin de nos services ? Contactez-nous afin de nous communiquer les informations utiles.
  • Vous souhaitez demander l’aide de la BAPAC ? Téléchargez le formulaire.
  • Vous voulez apporter votre contribution financière ? Faites votre don sur notre compte n° BE14 7320 3565 0783 – BIC CREG BE BB au nom de l’Asbl Sans Maître, avenue J. Bodart, 46 b à 6211 Mellet avec la mention BAPAC + votre adresse mail.
  • Vous avez de la nourriture (non périmée) à donner ? Prenez contact avec le point de collecte le plus proche de votre domicile.

(1) Pour une personne isolée, vivre sous le seuil de pauvreté en 2015, c’est vivre avec moins de 1074 euros nets par mois. Pour un ménage de deux adultes et de deux enfants, ce seuil est de 2.279 euros nets par mois).