Brutus, oui mais seulement de nom (Un abandon peut encore être plus moche que moche)


Brutus

Nous avions promis il y a quelques temps de vous parler de Brutus, ce Boxer âgé de 7 ans, arrivé chez nous début mai. Si nous avions gardé un maximum le silence c’est que son cas était assez particulier, et comme vous le savez, au moins on en parle, au plus on peut être efficace.

C’est une fois de plus une demande privée de sauvetage qui nous a fait prendre connaissance de l’existence de Brutus. Âgé de 7 ans, il serait abandonné du jour au lendemain par ses maîtres parce qu’ils n’ont plus les moyens de l’entretenir ni la santé pour s’en occuper (…).

Notre plus grande faiblesse dans nos actions, est le manque flagrant de place pour accueillir dans de bonnes conditions les animaux pris en charge. Miraculeusement, Brutus a une place toute réservée rapidement. Il arrive le 1er mai dans sa famille de transition (que l’on appelle communément d’accueil). A la lecture de son passeport, il n’avait plus rendu Le bain de Brutusvisite à un vétérinaire depuis 2010, année de sa naissance !!! Une visite vétérinaire est donc demandée rapidement afin d’avoir un rapport sur son état de santé. Et là, c’est la douche froide, glacée même. Ce dernier présente un état d’embonpoint trop important (obésité presque morbide), une gale & otite des oreilles (un prélèvement est effectué afin d’avoir l’étiologie exacte), des excroissances (peut-être tumorales) au niveau des gencives, une aspérité coxo-fémorale, une boiterie du postérieur gauche avec un croquant important au niveau du genou, des masses (excroissances cicatrisées) au niveau de la cuisse gauche ainsi qu’au poitrail, des lésions de teigne, et ses vaccins ne sont plus à jour. Un traitement est mis sur pied (pour lequel nous avions recherché une baignoire d’occasion ou peu onéreuse sans succès). Traitement qui a vite passé la barre des 100, 200, 300, 400 et bientôt 500 €. Et c’est là que nous avons décidé de ne pas laisser les anciens maîtres s’en tirer à bon compte. Vu le manque de soins évidents, il fut décidé de déposer plainte pour maltraitance, sur base du rapport vétérinaire, à moins que ceux ci ne prennent en charge les frais. C’est quand même à nos yeux le moindre respect envers ce chien qui a donné le maximum de tendresse sans avoir grand chose en retour. Dans ce cas, nous serions disposés à ne pas en plus leur faire encourir une sanction pénale. Ceux-ci nous proposèrent de rembourser les frais en petites mensualités. Il vaut parfois mieux un mauvais arrangement qu’on bon procès, … nous avons donc accepté en précisant bien qu’à la moindre défaillance, la plainte serait déposée.

Après avoir laissé le temps à Brutus de se rétablir quelque peu, il était temps de le proposer à l’adoption. Et c’est là que Brutus a eu la surprise de sa vie. Sa famille de transition ne voulait plus le lâcher, il avait réussi à les amadouer, à créer un attachement dont on a difficile de se défaire, à rendre sa présence indispensable 🙂  (c’est régulièrement le cas avec les familles de transition quand même …). Il est évident que cette famille convenait pour l’adoption de Brutus, mais était-elle consciente que Brutus devrait suivre un traitement tout le reste de sa vie pour son arthrose et sa dysplasie de la hanche ? Oui, elle l’était !!! Il était évident aussi que nous ne réclamerions aucun frais pour l’adoption de Brutus. C’eût été un comble.

Nous souhaitons une merveilleuse nouvelle vie à Brutus et sa famille.
Coup de pouce

Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup