Les comportements primitifs et liés à la domestication chez le chien

Kiki n’est plus un loup c’est un fait.

La domestication du chien remonterait à plus de 12.000 ans, au moment où l’homme primitif passe de la vie nomade à sédentaire. A ce moment, la cohabitation humaine et canine se serait rapidement généralisée un peu partout dans le monde. L’homme primitif et l’ancêtre de Kiki auraient vite compris l’avantage d’une telle association, notamment pour la chasse et la protection. L’homme serait par la suite intervenu dans la sélection des individus poilus afin d’accentuer certaines caractéristiques voulues. Des croisements entre les individus les plus aptes à accomplir certaines tâches auraient ainsi eu lieu. Ces caractéristiques recherchées se sont accentuées au fil du temps par les croisements successifs.

Mais qu’est-ce qui différencie Kiki du loup aujourd’hui et quels comportements garde-t-il de son ancêtre ?

Petit passage en revue de certains comportements des amis poilus de notre ère.

 ➡ Kiki n’est plus un loup

  • Kiki sourit 🙂 En observant l’humain, Kiki aurait associé cette mimique particulière de l’homme à des émotions positives. IMG_7874Plusieurs études ont ainsi démontré que, par imitation à l’homme, certains chiens sourient. Kiki ne sourit qu’aux humains. Le sourire n’est jamais dirigé vers ses propres congénères poilus, puisque cette mimique particulière n’existe pas dans sa propre communication.
  • IMG_7867Kiki aboie ! Les manifestations vocales des canidés domestiques sont devenues au fil des années plus nombreuses que celles des canidés sauvages par la sélection artificielle de l’homme, pour la protection du territoire. Kiki nous casse parfois les oreilles mais c’est génétique, essayez de ne pas trop lui en vouloir après tout c’est quand même un peu notre faute :mrgreen: .
  • Kiki joue toute sa vie ! Kiki serait un loup resté au stade de l’adolescence.IMG_7869 Les loups adultes ne jouent pas. Kiki, lui, a tout le temps de s’éclater et de jouir de la vie domestique ! On le sort, on le protège, on lui donne à manger, on lui file des rencards avec des potes poilus… tranquille la vie !.
  • Papa Kiki n’a presque plus aucun rôle dans l’éducation. Il devient en effet très rare que le mâle participeIMG_7870(1) à l’éducation des petits, tout simplement car on le sépare de sa chère et tendre et de ses petits une fois son unique devoir accompli.
  • Kiki a changé physiquement ! Il existe plus de 400 races reconnues aujourd’hui sans parler de tous les autres Kiki, les “zinneke” comme on dit chez moi. La diversité au sein de l’espèce est donc énorme !IMG_5274

La domestication au fil des années a dès lors eu des influences très importantes sur le développement de l’espèce !

 ➡ Kiki se prend encore pour un loup

Malgré tout, le comportement du chien reste parfois semblable à celui du loup.

On peut considérer Kiki comme un loup domestique dont l’apparence physique et certains aspects du comportement ont quelque peu changé.

Certains individus ont gardé de manière plus prononcée des comportements spécifiques aux loups que d’autres ont perdus, ce qui a souvent l’art de nous fait rire 😛 .

  • Kiki gratte son panier avant de se coucher ! Quoi de plus normal ? Kiki prépare soigneusement sa couche en prenant soin d’enlever les petites bêtes et les crasses, comme il sait que vous n’êtes jamais trop motivé(e) à nettoyer, mieux vaut s’en assurer  😀 !
  • Kiki hurle “comme un loup” ! Kiki le fait souvent en réaction aux bruits de sirènes (pompiers, ambulance, police, …) ou tout autre son qui s’en rapprocherait. Il le fait instinctivement, sans même trop savoir pourquoi. C’est tout simplement lié au cri de ralliement et de rassemblement de la meute. Si vous ne voyez pas de quoi je parle, c’est par ici (Be the Dog en action ! )
  • Kiki enterre ses os ! Il doit bien évidemment s’assurer qu’en cas de diète il aura toujours un os à se mettre sous la dent 😀 comme le loup enterre ses os pour conserver sa nourriture.IMG_7873

Tous ces comportements étaient utiles pour le loup mais ne le sont plus du tout pour le chien aujourd’hui. Le chien, quelque soit sa taille et sa race, reste aussi un prédateur social qui revendique sa part de territoire !

A bientôt !

Caninement,

Emilie de Be the Dog

+ + + + + + + + + +

Vous aimez notre association ? Soutenez-nous !LOJO