Coup d’oeil dans le rétro (Bilan de l'année 2019)


Charité bien ordonnée commence par soi-même parait-il. C’est pourquoi nous allons commencer ce bilan de l’année écoulée par, … le nôtre.

Côté adoptions, ce sont 23 nouveaux poilus heureux que nous avons pu épingler au tableau. Bien évidemment nus souhaiterions pouvoir accueillir plus d’animaux en quête d’un nouveau foyer, mais nous sommes limités pas la place et surtout le nombre de familles d’accueil. (Si vous vous sentez l’âme assez solide pour accueillir temporairement un grand ou petit chien, ou un chat, n’hésitez pas à nous proposer vos services. Prenez contact par mail ou téléphone au 0470/025.595).  Même les cas difficiles et délicats ont trouvé de nouvelles familles dans lesquelles ils s’épanouissent chaque jour.

Notre BAPAC se porte trop bien malheureusement. Ce sont plus de 6.300 kilos de nourriture pour chiens (4.619,25 kg) et pour chats (1.683,10 kg) qui ont été distribués totalement gratuitement aux animaux des personnes et familles en situation de précarité. Nous avons reçu 130,00 € de dons financiers. Malheureusement les récoltes et les aides d’entreprises ne suffisent pas et nous avons dû acheter pour 5.145,24 € de fournitures, ce qui fait un bilan négatif de 5.015,24 €. Fort heureusement grâce aux autres dons, et aux nombreuses cagnottes Facebook que beaucoup ont eu la gentillesse de nous attribuer lors de leurs anniversaires, nous avons pu payer tout « rubis sur l’ongle ». Inutile de dire que pour cette nouvelle année, nous allons doubler les initiatives pouvant permettre de récolter et recevoir le maximum afin de ne plus connaître la panne de stock que nous avons connu fin 2019, et qui nous a amenés à devoir lancer un appel sur Bel RTL dans l’émission « tout peut arriver ». Grâce à la générosité des auditeurs, et le soutien de Tom & Co Belgium, nous avons dépassé la tonne.

Pour ce qui est des situations délicates et de maltraitances, celles dont on évite de parler parce que délicates, elles furent au nombre de 23 sur cette année 2019, et toutes trouvèrent une fin plus heureuse que malheureuse. En outre, nous avons pu placer plus de 20 anomaux abandonnés dans une nouvelle famille.

Coté création d’un centre d’accueil, nous avons enfin pu nouer quelques contacts qualifiés de positifs, mais la route semble encore si longue, … On ne lâchera pas, c’est une promesse faite envers les bestioles le 1er jour. La recherche de fonds continuera en cette année 2020.

Au niveau communal, nous avons pu tirer un premier constat. On a pu constater une volonté positive des autorités pour prendre le bien-être animal en considération. Nous restons attentifs bien évidemment à l’évolution.

Nous nous sommes également engagés auprès de la ville de Charleroi, en intégrant de manière effective le Conseil Consultatif du Bien-Être Animal.

Enfin, nous avons aussi malheureusement découvert que l’on pouvait aussi annoncer publiquement devant un gros parterre de spectateurs faire un don à l’occasion d’un spectacle, … et ne pas honorer celui-ci. En juin dernier, l’école de dance Let’s Dance Mons nous avait remis un chèque de 300,00 € pour aider nos protégés. Seulement voilà, d’une promesse de nous les verser début septembre, nous avons clôturé l’année 2019 sur des excuses de tous styles, mais rien de concret.

Au niveau régional, nous avons eu le plaisir de voir partir le ministre d’annonces, celui-là même qui a ouvert une page au nom de son ministère de l’époque, et la reprendre de manière privée après les élections, celui-là même qui a fait paraître plus de communiqués de presse que le nombre de buts encaissés par Michel Preud’homme sur toute sa carrière. Côté efficacité par contre, on ne peut pas comparer les deux carrières. L’un ayant été gardien de l’équipe nationale, l’autre ayant plus promis que tenu, jusqu’à annoncer, … ce qui n’a jamais été (décret « animaleries » pour ne citer que le dernier). De source sûre, même son « trophée ministériel » qu’est le nouveau code du bien-être animal est sur le bureau de la nouvelle Ministre Tellier pour une refonte. Peut-être deviendra-t-il enfin un outil de travail efficace et réellement efficace pour améliorer le sort des animaux wallons. L’avenir nous le démontrera … oupa.

2020 est une nouvelle année, qui comme les précédentes débute sur plein d’espoirs et de souhaits. Rendez-vous dans un an pour un nouveau bilan.

Faire vos achats chez Zooplus en passant par notre lien apporte à nos protégés 4% du montant de votre commande hors TVA.