Coup gagnant pour trois loulous

LolaC’est avec un certain plaisir que nous avons concrétisé deux adoptions de loulous en quelques jours, et décidé de garder le troisième.

Tout d’abord, c’est notre petite Lola qui après son passage à la télé, a trouvé de nouveaux maîtres. Il n’a pas fallu chercher très loin puisque nous avons appris que Marie-Claude et Jean-Claude, les nouveaux parents de Lola, ne sont autres que les parents de Julien Kaibeck, très sympa chroniqueur de l’émission Vis Ta Mine.

SunnyEnsuite c’est le petit Pyjama, rebaptisé par nous Ziggy, qui va s’appeler Sunny très prochainement.  Il a trouvé une nouvelle famille de cœur et de vie au sein du foyer d’Angélique et Donovan. Lors de la présentation, il a été d’un naturel assez étonnant sautant directement sur leurs genoux et réclamant des caresses. Les conditions étaient déjà fixées par Sunny, ce sera plein de câlins et d’attentions ou alors il ne venait pas, … Le contrat câlins demandé par Sunny étant accepté par les jeunes tourtereaux, il a été convenu de le garder chez nous jusqu’à ce qu’il soit complètement retapé de sa castration. il devrait entamer sa nouvelle vie dans la semaine. Nous en profiterons pour lui faire sa vaccination afin de confier ce petit ange en pleine santé.

C’est ensuite Noé qui nous a été déposé le mercredi 22 février dans un état pas possible. Ce chat qui devait être superbe dans une autre vie avait été retrouvé devant une habitation, etNoe ne bougeant plus de là. Au fur et à mesure du temps, il avait arrêté de se nourrir. Vu son état (il n’avait plus que la peau sur les os, abritant une quantité de puces, ne mangeant plus, et sans forces, une visite en urgence chez notre vétérinaire s’imposa. Celle-ci donna un bilan très mitigé pour son futur. Complètement déshydraté, atteint de calicivirose, cachexie, verminose intestinale et probablement de DAPP… Un avis plus qu’incertain de la part de la professionnelle au vu du degré d’infection nous mit devant un choix à faire. Soit on abrégeait ses souffrances, soit on tentait de l’aider à guérir. Pour notre part, à partir du moment où l’on s’engage pour les animaux, s’il est possible de les soigner, on fonce. Une semaine après et quelques centaines d’€uros en moins, nous avons un chat qui nous émerveille de par son évolution. Au vu de ce qu’il a traversé, allant rester plus fragile qu’un autre félin, il ne sera pas proposé à l’adoption et passera le restant de sa vie chez Christiane, notre trésorière. Pour notre part, le plaisir de le voir manger correctement vaut toutes les merveilles du monde.

Si vous aussi voulez connaître les joies d’une adoption responsable, d’autres poilus vous attendent sur notre site bis.

Lola et Julien