Dix nouveaux venus dans notre sanctuaire (Saisis par l'UBEAW, non restitués, ils arrivent chez nous)


Souvenez-vous de la grosse saisie de moutons le 31 juillet dernier, à l’initiative de l’UBEAW. 75 moutons avaient évité la mort grâce à l’intervention in-extremis d’inspecteurs régionaux. Evités la mort temporairement à ce moment-là, étant donné que les refuges extrémistes wallons avaient fait corps contre cette saisie en refusant de prendre en charge ceux-ci, ayant pour but de faire disparaître ce service régional (voir notre article).  Heureusement que des refuges non politisés tel que Natur’horses ont encore à cœur le bien-être des animaux en première priorité ! C’est ainsi que sans installations adaptées, sans moyens financiers, la responsable Sylvia a accepté la prise en charge de ce troupeau. Il a fallu attendre deux mois pour connaître leur destination finale. Lorsque la décision de ne pas rendre ces moutons à leurs « propriétaires », ils pouvaient donc changer d’endroit.

Bien que ne disposant pas (encore) d’installations dédiées, nous ne pouvions pas ne pas réagir face à ce dévouement, et nous avons cherché une façon sympa et pratique d’aider tant le refuge que les moutons. Il se fait que dans notre équipe, il y a un membre effectif qui dispose d’une septantaine d’ares de terrain, sur lesquels se trouvent une petite troupe de Ouessant. Moyennant quelques transformations, il était possible d’accueillir de manière indépendante un second troupeau d’une dizaine de têtes (soit quarantaine de pattes). Avec l’aide de quelques bénévoles appelés à la rescousse, en quelques jours un abri bien confortable en bois leur fut aménagé sur le terrain. Tout était prêt pour accueillir les 10 ovins.

la bétaillèreIl ne restait plus qu’à trouver le moyen pour transporter la troupe sur une bonne centaine de kilomètres (région liégeoise). Suite à un appel passé sur Facebook, une proposition de prêt gratuit d’une bétaillère est reçue. Par un beau dimanche bien belge (sous la drache), l’expédition démarra. Bien évidemment, tous les moutons n’ont pas eu envie d’entrer dans la remorque, et il fallut courir derrière deux d’entre eux qui se plaisaient apparemment trop bien chez Natur’Horses. On connaissait les combats de boue, mais les courses dans la boue furent une découverte assez … humoristique 🙂 . Finalement, le départ est donné et notre courageuse Samobile tracta non sans efforts les voyageurs jusqu’à leur destination finale, en ayant fait une petite visite sauvage de Bruxelles (merci au GPS qui nous a guidé à travers les ruelles sans se soucier de la longueur du convoi …).

Finalement, c’est vers 15 heures que nous parvenons à atteindre la zone herbeuse (dont l’entrée ne l’était pas suffisamment pour éviter un embourbage de la Samobile) dans laquelle ils pourraient rapidement faire de belles galipettes.

Aux premières images, on peut affirmer qu’ils ne regrettent pas le voyage, bien au contraire 😀  .

Si vous voulez nous aider à entretenir ces 10 moutons, vous pouvez les parrainer.

 

Faire vos achats chez Zooplus en passant par notre lien apporte à nos protégés 2% du montant de votre commande hors TVA.