En mémoire de Shiva, assassinée le 22 mai dernier (un drame évitable avec un peu de bonne volonté)


Mardi passé s’est déroulé un drame à Mouscron. Shiva, une Shar-Pei de 8 ans, a échappé à la vigilance de ses maîtres quelques minutes et s’est retrouvée sur la oie publique. La présidente de l’asbl Silence Animal sur le chemin de son travail aperçoit l’animal et, afin de lui éviter l’accident, la dirige vers une propriété privée. N’arrivant à la capturer, et devant se rendre à son travail, elle fait appel à deux de ses collègues pour continuer les tentatives de capture. La police et la SPA locale sont également appelées sur les lieux.

Visiblement Shiva a peur, très peur et une heure trente après, elle n’est toujours pas capturée. Le propriétaire des lieux visiblement énervé par les faits, se dirige vers l’animal afin de le plaquer au sol, à l’opposé des essais pacifistes des membres de l’association. L’animal afin de se libérer, mord bien évidemment l’occupant des lieux. S’en suit une série de maladresses, de violence, de matraquage pour arriver en finalité à capturer Shiva à l’aide d’un lasso, … défectueux. En effet, il fut impossible de desserrer le câble enlaçant le cou de l’animal, serré tellement fort qu’il éprouva immédiatement des difficultés respiratoires. Emmené dans un fourgon de la police, un vétérinaire appelé par la SPA constata le décès (version mise en doute pas Silence Animal).

Les propriétaires de Shiva, abattus par cette issue fatale, certifient photos à l’appui que Shiva était une chienne douce et absolument pas agressive du tout. Preuve en est, Shiva vivait avec deux enfants, l’un de 6 mois, l’autre de 3 ans.

Une pétition (ayant à l’heure actuelle déjà rassemblé plus de 30.000 signatures) a rapidement été créée afin de demander aux autorités : “Que l’ensemble des forces de police reçoivent une formation sur les connaissances et compétences de base nécessaires à la capture d’un animal errant ;

Que l’ensemble des forces de police disposent d’un matériel, adéquat, en état de fonctionnement, ce qui suppose qu’il est régulièrement testé et que ces tests sont tracés (lecteur de puce, perche télescopique, etc) ;

Que les policiers de terrain puissent faire appel à une brigade animale/canine spécialisée dans toutes les situations qui dépassent leurs compétences, ce qui suppose de créer ou de renforcer les brigades existantes si leurs effectifs sont insuffisants ;

Qu’un vétérinaire référent ayant à cœur le bien-être animal travaille en partenariat avec les services de la ville et soit en mesure d’intervenir rapidement, et dans le respect de l’animal, quand la situation le nécessite.”

Bien évidemment, nous nous joignons à cette requête que nous étendrons à toute personne faisant usage de matériel pour de la capture, et que les moyens utilisés soient adaptés en fonction de la situation. Chez nous, bien que disposant d’un lasso, le filet est toujours privilégié pour les animaux ne faisant pas preuve d’agressivité.

Il serait intéressant d’ailleurs de suggérer au Ministre Di Antonio de légiférer dans le cadre de son avant-projet de décret du bien-être des animaux.

La famille de Shiva envisage de déposer plainte contre X afin de comprendre pourquoi un tel enchaînement de dysfonctionnements a pu être possible.

Coup de pouce

Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup