La hiérarchie chez le chien : le repas

J’ai failli embrayer sur un autre sujet ce vendredi, tel un caporal sans pitié, et puis je me suis dit que ça aurait été vraiment cruel, après tout ce que vous aviez déjà enduré la semaine passée. Je ne voudrais surtout pas mettre vos vies en péril une semaine de plus … et encore moins celle de Kiki. Alors on continue avec les règles hiérarchiques chez le chien.

Vous êtes bien réveillés ? Vous avez pris un café ? (ou un apéro, héhé smile ➡  it’s friday ! Ça y est … elle recommence avec son anglais … 🙄 ) Vous vous êtes coiffés ou peut-être même rasés la tête depuis la semaine passée 🙂  ? Vous n’avez déjà pas mal au crâne quand même ? Vous m’avez l’air bien silencieux … Moi qui rêvais d’un « oui chef OUI CHEF ! ».  Là-dessus vous me ferez quelques pompes avant de démarrer votre lecture …

Full-Metal-Jacket-sergent-HartmannNon non je n’essaye absolument pas d’assouvir mes désirs les plus tordus … On s’était arrêtés là : « Et en fait la hiérarchie chez le chien comment ça fonctionne ? ». Vous vous en souvenez ? Vous aviez alors la bouche grande ouverte 😯 … et paf c’était la fin de l’article !

Je reprends donc … Les problèmes relationnels surviennent souvent quand la hiérarchie n’est pas claire, comme dans la nature (« ouhouuuu » bruit de hibouhouuuu).Chouette-de-Tengmalm Kiki reproduit les même règles hiérarchiques dans le groupe avec ses humains et comme il le ferait dans la nature avec ses amis poilus, même si, évidemment, il y a une transposition de ces règles dans le milieu de vie de l’homme. Vous n’allez pas aller chasser une biche avec votre chien et manger dans les bois …vous êtes déçus je le sens, et Bambi est content  😛 .

Il existerait une dizaine de règles qui détermine les positions de hiérarchie chez le chien. Nous nous contenterons d’aborder une règle fondamentale cette semaine. La firme médicamenteuse n’a pas voulu me sponsoriser, je dois donc essayer d’entretenir une lecture courte (ça va être difficile) mais surtout sans maux, sauf si vous vous êtes quand même décidé à aller chasser et que vous trouvez un marabou ou l’une ou l’autre plante pour apaiser vos maux en chemin (veillez quand même à ce que votre smartphone soit bien chargé pour rester avec nous … histoire de ressortir des bois entier avec Kiki et de ne pas nous faire le remake de The Revenant … ).

First Rule (entendez ici « première règle » – et là on the revenantpasse de    « À Armes Égales » à « The Revenant » à « Fight Club » – on révise son anglais, et ses classiques, yeaaaah on s’accroche ça va aller ! ) : le repas.

Dans la nature le chien chasse en meute, le « number 1 » mange en premier. Les autres attendent et le regardent.

Quand il a fini, il laisse les restes et c’est ensuite le «  number 2 » qui mange puis le « number 3 » etc … ➡ Repeat after me, et on répète en même temps sa leçon d’anglais de la semaine passée dans la joie et la bonne humeur : OoOOone, twooOuUUu, th-W-eeeEEE ! (Généralement, dans la littérature scientifique, on parle de l’alpha, du beta, du gamma, mais passer du français, à l’anglais au grec je trouvais ça un peu lourd et je vous ai fait une promesse : pas de maux crâniens aujourd’hui !)

Ceux qui ont mangé se détournent ensuite de la nourriture et vaquent à d’autres activités : sieste, bain de soleil, jeux, … la bella vita quoi. La prise se fait donc par repas en fonction des opportunités de chasse. Dans le milieu de vie de l’homme, toutes les activités liées au repas doivent être terminées : vaisselle, débarrassage, nettoyage, … la merda vita quoi 😀 . Sortez donc immédiatement de ce canapé ! Et là vous vous dites que vous auriez dû aller chasser Bambi … ou champis (au fait, vous êtes plutôt veggie, flexi ou carni ?). Et ensuite, on y arrive, on peut enfin donner la gamelle à Kiki et quitter la pièce. Cette fois vous pouvez aller dans le canapé.

Dans la nature, le « number one », le plus beau, le plus grand, le plus fort, (ne soyez pas trop flatté quand même) mange en premier et donc se sert les meilleurs morceaux. Il est donc très mauvais de partager votre repas avec Kiki lorsque vous êtes à table , non seulement vos repas vont vite devenir infernaux, et, en plus, ce serait envoyer un message de type « hé Kiki toi aussi t’es beau, t’es grand, t’es fort, partageons les meilleurs morceaux ensemble ! », et après Kiki devrait faire la vaisselle (là vous vous dites que ça devient intéressant) et il devrait aussi ensuite donner à manger au reste de la famille, vous imaginez le bazar … tout ça sous le regard incongru de vos invités affamés :mrgreen: .

Dans les cas de hiérarchie instable ou peu claire, de drôles de comportements canins se sont déjà observés :  il y a des amis de Kiki qui apportent une partie de leurs croquettes devant leur maître, juste pour les manger devant lui : « Who’s the boss ?! Regarde moi manger ce sera ton tour après (ou pas, parce que j’ai une vraie faim de loup ce soir hehe 😆  )! ». Il y en a également qui s’arrêtent de manger quand le maître quitte la pièce : « Je peux savoir où tu vas comme ça ? Je ne t’ai pas autorisé à quitter la table à ce que je sache 🙄  ! ». Il y a des poilus qui refusent même de manger (souvent quand le maître a déjà mangé) et qui se ruent sur leur gamelle le lendemain pour manger juste avant leur maître : « Alors c’est qui le plus fort et le plus malin? 😀  ». Il est donc important de ne jamais laisser une gamelle non vide à Kiki à partir du moment où il l’a délaissée et même s’il reste une seule croquette … Et puis surtout … surveillez les hiérarchie - dormir avec son chienfréquentations de Kiki !!!

La suite des “rules” coming soon …

Espérons que, d’ici la semaine prochaine, Kiki vous ait fait une petite place dans son lit.

Caninement,

Emilie de Be the Dog

+ + + + + + + + + +

Vous aimez notre association ? Soutenez-nous !LOJO