La hiérarchie chez le chien

La hiérarchie, on en parlait justement il y a un peu plus d’une semaine avec Armonia du côté de nos amis félins.

Mais la notion de hiérarchie chez les chiens, qu’en est-il ?

Ce sujet a fait l’objet de nombreuses controverses ces dernières années … et c’est un sujet qui me tient à cœur. Il a même fait tourner la tête (ou la veste) des plus grands noms du milieu canin (c’est peut-être dû à la météo, c’est vrai qu’il y a beaucoup de vent en ce moment 😀 ).  Et je l’avoue, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi tous ces débats !

Alors la hiérarchie chez le chien, pour ou contre ?

Quand on parle de « hiérarchie », moi ça me fait tout de suite penser au film « À Armes Egales » avec Demi Moore. La scène où elle se tond les cheveux, vous vous en souvenez ? Et là, vous craignez le pire pour Kiki… on ne va tout de même pas lui tondre ses poils par ce froid ??? Revenons à notre Woodstock version chien et bouclettes au vent c’était bien plus sympa non ?! Vu sous cet angle, c’est vrai que la « hiérarchie » n’est pas un mot très séduisant …

Aujourd’hui, oppressé par son mode de vie, l’humain en a marre, il veut tracer sa route, vivre comme il l’entend, et au diable les règles et la hiérarchie ! Alors pourquoi l’imposer à Kiki ? Qui n’a jamais rêvé de gagner à l’Euromillion et de faire le remake de « Au revoir au revoir présideeeeeent » devant son big boss 😀 . Mais il ne faut pas tout mélanger … Non les chiens ne jouent pas encore à l’Euromillion 😛 . Plus sérieusement, c’est vrai que l’homme peut parfois être un solide détraqué, mais il ne s’agit pas, ici, pour ce dernier, d’assouvir ses désirs les plus tordus auprès de son chien, mais bien de respecter le chien dans la manière dont il fonctionne et de s’y adapter avec une totale bienveillance. C’est justement en respectant son mode de fonctionnement que vous rendrez service à votre chien.

Il faut donc impérativement se défaire de la notion péjorative que l’humain se fait de la hiérarchie. La hiérarchie est trop souvent assimilée à la notion de dictature, aux rapports de force, à la considération d’un homme supérieur au règne animal,  … Il ne faut pas non plus oublier que la hiérarchie a des côtés positifs chez les humains qui lui permettent notamment de s’organiser et de vivre avec ses semblables : la hiérarchie parent – enfant, maître d’école – élèves, coach – joueurs … mais cette notion positive est généralement oubliée.

Plusieurs dizaines d’années d’études scientifiques ont démontré que le chien, qui est une espèce grégaire, vit dans une structure sociale hiérarchique de type linéaire. Et là, vous vous dites déjà, oh non, mon Dieu, pauvre Kiki, il va avoir froid sans ses poils … Minute de silence … Rassurez-vous, on vit une époque magnifique où des manteaux pour chiens existent 🙂 Je plaisante (encore) … Là où je veux vous rassurer c’est que la notion de hiérarchie est un élément extrêmement positif chez le chien ! Et celle-ci lui permet justement de vivre avec ses congénères en mode Woodstock ! La hiérarchie interspécifique (entre l’homme et le chien) est trop souvent confondue par les maîtres par un rapport de force et d’agressivité alors qu’il y a des notions primordiales de respect et d’autorité passive chez le chien ! Il est tentant de surfer sur la vague de la remise en question des méthodes éducatives et coercitives  mais ce n’est pas cela dont il est question ici. Vous avez de nouveau mal au crâne … (Je devrais peut-être envisager à l’avenir de me faire sponsoriser par une marque de médicaments contre les maux de tête 😀 ).

Les problèmes relationnels entre chien et homme surviennent souvent quand la hiérarchie au sein du groupe n’est pas claire pour le chien. Aujourd’hui, le chien a accès au canapé, au lit, bien souvent il mange avant ses maîtres … mais tous ces signaux ont une valeur de hiérarchie chez le chien alors que pour nous c’est juste une façon d’aimer son chien ! C’est là qu’on a tendance à se comporter avec nos chiens comme on le ferait avec nos semblables humains. Jusqu’au jour où,  parfois, ça dérape … Il peut arriver que le comportement du chien change progressivement et de manière « inexpliquée ». Et c’est normal, car nous n’accordons pas la même valeur aux messages que nous envoyons …

Le chien devient anxieux, stressé, désobéissant, agressif… On ne comprend pas pourquoi … Un jour au soir, exténué par votre journée de travail, vous tentez de regagner votre chambre,  et puis en allumant la lumière c’est le drame 😯 (bruit aigu et cinglant de film d’horreur : « tititititi » !!! ) vous apercevez Kiki sur le lit, bavant, comme assoiffé de sang, le regard noir, il vous grogne dessus « grrrr » … Vous tentez une approche amicale « mais Kiki qu’est-ce qu’il y a mon bébé? » Kiki n’en a que faire de vos mots doux, il réplique encore plus fort « GRRRRRRRRRRR » ses poils se hérissent et il vous défie de faire un pas de plus ! Vous ne savez plus quoi faire et appelez à l’aide « Chéri viens voir !!! Kiki est devenu fou !!! ». Kiki cherche juste en bon chef de meute à préserver son accès VIP à la tanière et vous montre qu’il assume parfaitement ce job dont vous avez démissionné quelques semaines plus tôt, y laissant votre lit et vos autres privilèges par la même occasion … Alors vous, petit subalterne insolent, comment osez-vous bafouer cette règle fondamentale ?! Vous avez plutôt intérêt à vite regagner votre petit panier illico presto ! … Cette anecdote illustre à merveille le problème de communication entre le chien et l’homme, liée, ici, à la hiérarchie ! Ce genre d’histoire fait rire mais est malheureusement inspirée d’histoires vraies (je précise que toutes ressemblances avec des chiens existant ou ayant existés est purement fortuite).

Le chien a toujours besoin de connaître sa position hiérarchique dans la famille car pour lui c’est un besoin fondamental  lié à sa survie ! On parle de hiérarchie linéaire, ça veut dire qu’il y un « number one », puis « two » puis « three », etc …  (hé oui, avec Emilie, on révise même son anglais 😀 ). Dans la nature, le « number one », l’ultime et unique chef de meute est garant de la nourriture, il décide quand il faut aller chasser, il alerte en cas de danger et prend les décisions pour la survie du groupe. Bref un job à temps plein avec de très hautes responsabilités mais aussi des avantages en nature plutôt séduisants : chèque repas, logement, belle secrétaire, … Ok vu comme ça, bien sûr, ça a l’air sympa mais croyez-moi, dans le groupe familial, un chien maintenu au plus bas de la hiérarchie sera le plus heureux et le plus zen des chiens ! En effet, il ne pourra jamais prendre cette place de chef dans la famille humaine car la vie avec l’homme ne le lui permet tout simplement pas … Vous déciderez toujours quand il doit manger, quand vous allez promener, qui peut rentrer chez vous ou pas, quand vous partez travailler (sans lui, snif ) etc… et Kiki a de la chance car, maintenu au plus bas de la hiérarchie, il ne devra plus se soucier de quoique ce soit, il pourra dormir paisiblement sur ses deux oreilles et n’aura plus qu’à profiter pleinement des bénéfices et avantages de la vie domestique : nourriture garantie, panier douillet, activités, promenades, … bref pas un Euromillion mais une sorte de « Win for Life » assuré !

Évidemment ça ce sont les grands principes. Il y a toujours la théorie, la pratique  et les différences interindividuelles possibles. Tous les chiens qui ont accès au canapé et dorment avec leur maître ne développeront pas nécessairement des troubles comportementaux mais ne pas respecter cette hiérarchie ou ne le faire qu’à moitié peut occasionner des désordres émotionnels importants chez le chien et engendrer de multiples problèmes communicationnels entre vous.

Alors, pour éviter tout malentendu ou stress inutile, autant être clair et cohérent à ce niveau avec votre chien. On peut négocier et rajouter au job des avantages en nature si vous n’êtes toujours pas convaincu.

Ce n’est donc pas une question d’être « pour » ou « contre » la hiérarchie. Ce n’est pas un débat philosophique. Aimer son chien c’est aussi s’adapter à son mode de fonctionnement.

Et en fait la hiérarchie chez le chien comment ça fonctionne ?

Tout simplement par l’application et le respect des règles hiérarchiques qui sont connues de tous les chiens puisque c’est la base de leur structure sociale : ordre du repas, accès à la chambre, au canapé, … et bien d’autres encore !

Mais on reviendra plus en détails sur les règles hiérarchiques une autre fois car je ne voudrais pas que votre mal de crâne se transforme en migraine (comme je n’ai pas encore de sponsor médicamenteux 😀 … ).

Je sais, c’est cruel, vous allez devoir vivre avec la peur au ventre à chaque fois que vous allez dormir maintenant 🙄 mais, en attendant, si jamais vous avez besoin d’aide… inutile d’appeler les secours, mes coordonnées se trouvent en bas de page, il suffit de cliquer sur le lien Be the Dog 😉 (il y a même une super page Facebook avec plein d’informations utiles, n’hésitez pas à la liker 😎 ).

Restez quand même vigilant quand vous allez vous coucher ce soir (« hahahaha ! » – cri de méchant qui fait peur …)  🙂 .

Caninement,

Emilie de Be the Dog

+ + + + + + + + + +

Vous aimez notre association ? Soutenez-nous !LOJO