La Norvège un exemple à suivre en matière de protection animale

police-animauxL’initiative est tellement belle que nous nous devions de la mettre à l’honneur dans nos pages.

La police du comté du Sor-Trondelag dans l’ouest de la Norvège va engager trois personnes (un enquêteur, un juriste et un coordinateur) – afin de défendre les droits des animaux. Ce projet sera testé sur une durée de trois ans, après avoir constaté que la violence envers les animaux est en partie causée par les mêmes individus qui l’exercent envers les humains (ou l’inverse, …).

La ministre de l’Agriculture, Sylvi Listhaug, a précisé dans un communiqué de presse, que pour elle, il était important que le droit des animaux soit respecté, et qu’il y ai un suivi des infractions constatées envers ceux-ci.

La première police des animaux a vu le jour en 1949 en Norvège, sous la dénomination de “Police de Rennes“. Cette brigade fut créée afin de lutter contre le vol important de rennes causé par la famine d’après guerre. Elle existe encore de nos jours et se déplace sur un territoire qui s’étend entre la Toundra et les montagnes du Finnmark, en scooter des neiges.

Et en Belgique ? Bien que le Ministre wallon du bien-être animal, Carlo Di Antonio, prépare une refonte totale de la Loi de 1986 relative au bien-être animal, il est à souhaiter que du côté du Ministère de la Justice (Fédéral) mette également en œuvre des structures efficaces et conséquentes afin de poursuivre les auteurs de cruauté envers les animaux. Les budgets alloués à la Justice ayant été rabotés, nous craignons que plus encore qu’actuellement, ces plaintes soient classées sans suite, par manque de moyens.