L’éducation chez le chien : anticiper et féliciter

Pour commencer cette seconde partie sur l’éducation de Kiki, je commencerai par une règle qui paraît tellement évidente mais qu’on oublie trop souvent dans la pratique : n’autorisez pas à Kiki certaines choses si c’est pour les lui interdire plus tard !

Rappelez-vous la semaine passée, la cohérence est de mise dans l’éducation canine ! Ainsi, si vous avez permis à little Kiki à l’époque où vous le confondiez avec un coussin de partager des moments avec vous dans le canapé parce qu’il était quand même trop craquant et que de toute façon il ne dérangeait personne, il ne comprendra dès lors pas que, quelques mois plus tard, atteignant gentiment ses 70 kilos, vous vous indigniez qu’il s’installe sur vos genoux pour regarder avec vous votre série TV préférée 😆 .

cani-giganti

Bien entendu vous pouvez toujours changer ce comportement mais autant être cohérent dès le départ sachant qu’il faudra toujours plus de temps pour désapprendre un comportement appris que de lui en apprendre un nouveau !

➡ Anticiper les comportements non désirés !

L’anticipation avec Kiki est la clé de l’éducation pour les comportements canins que vous jugez indésirables.

C’est au moment où il va exécuter un comportement indésirable qu’il faudra dégainer votre plus beau « NON » !

N’hésitez pas à le surprendre et à le prondog_2-pngoncer de manière sèche et forte ! À doser bien évidemment en fonction de la sensibilité de votre poilu 😛 .

Utilisez ce mot magique qu’est le « non » avant chaque comportement indésirable : sauter sur le canapé, attraper des crasses en rue, etc. Il faudra bien anticiper et dire « non » AVANT que Kiki soit passé à l’action. Si vous prononcez « non » et qu’il a déjà commis le crime vous ne ferez qu’apprendre à Kiki qu’il peut sauter sur le canapé mais ne pas y rester, qu’il peut attraper des crasses mais ne pas les garder en gueule, etc.savoir-dire-non-a-son-chien

Pour faciliter l’apprentissage par le non, et comme il n’est pas toujours évident d’avoir un œil en permanence sur son poilu 😉 , vous pouvez provoquer les situations. Par exemple, si vous savez que Kiki a tendance à sauter dans le fauteuil quand vous vous y installer, reproduisez ces moments en préparant votre plus beau « non » au moment opportun. Ou encore, si l’objectif est que Kiki ne prenne pas tout et n’importe quoi dans sa gueule au risque d’ingérer des objets dangereux, semez-en quelques-uns (non dangereux bien entendu) avant de sortir un « NON » franc et sec au moment où il s’apprête à les attraper.

Et puis surtout, félicitez Kiki qui a obéi au « non » et stoppé son intention de faire quelque chose de proscrit ! Il s’agit ici dans un premier temps de forcer sa compréhension à la signification du mot « non » mais surtout de renforcer son comportement à l’obéissance . Si Kiki associe l’obéissance à un élément positif, l’apprentissage n’en sera que plus rapide et efficace ! Cette règle vaut par ailleurs pour l’apprentissage de manière générale.

➡ Félicitez les comportements désirés !

Habituellement, on n’oublie jamais de se fâcher sur Kiki quand il a fait quelque chose qu’il ne pouvait pas 7a9d49c825d3304d9c9a179ef3218a46mais quand tout va bien et que Kiki obéit parfaitement, on oublie trop souvent de le féliciter 🙄 , surtout quand l’apprentissage est acquis, un peu comme dans le boulot du côté des humains d’ailleurs :mrgreen: .Signes_que_vous_avez_un_mauvais_patron

Félicitez votre poilu sous forme de récompenses. Il existe plusieurs types de récompenses pour un poilu : alimentaire, vocale, affective ou encore par le jeu.

Les récompenses alimentaires sont à privilégier au début. Néanmoins, associez-y toujours votre voix. Pour les poilus joueurs, le jeu est aussi excellent dans l’apprentissage (voir l’article sur le jeu paru précédemment dans « Le Mot de Be the Dog »). Au départ, favorisez des récompenses alimentaires qui sont attirantes pour votre poilu. Par exemple, commencez par des petits bouts de saucissons et ensuite des biscuits canins. Le but est de motiver Kiki ! Pour être efficace, la récompense alimentaire doit être présentée une fois l’ordre réalisé et non servir d’appât pour se faire obéir. Elle servira d’appât uniquement la première fois qu’on prononce l’ordre à Kiki pour lui faire comprendre qu’on attend quelque chose de lui et qu’une récompense est en jeu. Ensuite, ne plus lui montrer la récompense, et la lui donner systématiquement dès qu’il a exécuté ce qu’on lui demande : nos amis canins associent des faits durant maximum 10 secondes, la récompense doit donc être immédiate. Même si Kiki a de la mémoire bien évidemment, son style de vie à lui s’apparente plus à du « carpe secundum » 20130208-185508 😀 .

Une fois que Kiki a parfaitement intégré un mot à une action à réaliser,  vous pouvez le féliciter avec la voix et des caresses. N’hésitez pas à vous extasier même si c’est en public, le ridicule ne tue pas 😛 . La récompense alimentaire peut toujours être utilisée plus tard pour maintenir et renforcer le comportement mais de manière aléatoire et progressive.

A vous de jouer maintenant, la réussite est juste devant !
high52

Caninement,

Emilie de Be the Dog

+ + + + + + + + + +

Vous aimez notre association ? Soutenez-nous !LOJO