Les jours d’après (ou comment la Bapac aide les personnes précarisées)

7 a la une

Le travail de la BAPAC s’effectue très souvent dans l’ombre, sans aucune information sur nos médias, parce que nous ne nous sentons tout simplement pas vraiment capables de relater dignement les situations que nous rencontrons. Alors quand nous avons l’honneur de recevoir une proposition d’un vrai journaliste, connu et réputé pour son oeil expert et respectueux de traitement de l’information nous propose de nous suivre durant une journée, la réflexion est courte pour répondre positivement.

C’est ainsi que nous avons passé cette journée du mercredi 05 avril en compagnie de Valentin Boigelot, journaliste connu pour arpenter nos chaussées wallonnes à bord de sa Ford Taunus de 1967 a la une7 dans une tenue de Columbo, et son équipe.

Même si nous connaissons la situation des personnes que nous avons dépannées en nourriture pour animaux, nous avons pu apprécier la façon très humaine avec laquelle il entretient le dialogue avec les bénéficiaires, et arrive à faire transpirer la véritable situation de ces personnes, sans voyeurisme ni sensationnalisme. Même nous, avons été touchés par les propos recueillis.

Nous avions prévu une tournée composée de 5 adresses, et avons fait les deux dernières seuls, car lorsque Valentin commence à tourner, il prend son temps, tout son temps, n’hésitant pas à faire des pauses lorsqu’il sent que celles-ci sont nécessaires afin de ne pas presser ses témoins. Pour la petite anecdote Benjamin n’avais jamais promené de chie en laisse, mais a exprimé son désir lors d’une interview. Son vœu a été exaucé 🙂

Nous avons le ferme espoir que son reportage pourra faire découvrir à bon nombre de téléspectateurs cette partie de la population qui vit dans l’ombre de notre société, et qu’un peu partout, des bonnes volontés auront l’envie de reprendre à leur compte l’action que nous tentons de mener à bien dans la région Carolo.

Notez dans votre agenda ce samedi 08 avril, sur la Une, à 18h30, le magasine 7 à la Une, et plus particulièrement la séquence “Les jours d’après“. Vous risquez de découvrir un autre aspect du bien-être animal…