En fait Sans Maître, tu fais quoi ?

Interrogatoire de Savonarole

La question est tout à fait légitime: “Que fait-on chez Sans Maître ?” Car après tout, on ne voit pas grand chose…

Il est un fait qu’on voudrait faire beaucoup plus, mais que nous sommes limités pour plusieurs raisons : La première est que aussi étrange que ça puisse paraître, nous n’avons pas de véhicule en journée, ni certains soirs. Intervenir à vélo semble quand même très compromis. La seconde est le nerf de la guerre, le côté financier. Nous avons toujours en projet n° 1 la création d’un refuge et pour ce faire, il faut épargner au maximum les deniers que nous injectons et recevons. Et malheureusement il y a des circonstances qui font que puiser devient incontournable : Cela fait aujourd’hui 5 mois que nous avons débuté des négociations suite à un appel qui nous est parvenu face à une situation catastrophique d’un refuge. Étant arrivés au bout du faisable personnellement, nous avons pris la décision de prendre un avocat afin de défendre au mieux les intérêts des animaux. Et un avocat, ça coûte cher, mais pouvait-on abandonner si “facilement” ? La réponse collégiale fut “NON”. Des procédures étant en cours, nous ne pouvons malheureusement pas vous en dire plus actuellement, mais promis, que nous gagnions pour les animaux ou perdions, nous vous relaterons toute l’histoire qui a commencé un 08 novembre 2015.

A côté de ce gros et épineux dossier, nous mettons à disposition des animaux des sans domiciles et personnes précarisées de la nourriture de qualité, afin dans le premier cas de leur offrir autre chose qu’on morceau de cervelas ou sandwiche, et dans le second de leur permettre de rester auprès de leur maître malgré quelques soucis financiers. Ce service se nomme la BAPAC.

Parallèlement, lorsque malheureusement un propriétaire doit se séparer de son animal, nous tentons de trouver un adoptant digne de ce nom. Nous concrétisons l’adoption par un contrat en conformité avec les dispositions légales, bien plus strict même … Lorsque nous n’avons pas de candidat adoptant connu, nous lançons un appel public via Facebook.

Il est facile de comprendre que nous avons régulièrement des difficultés pour soit réapprovisionner les points de distribution de nourriture, ou nous rendre auprès de l’animal et du candidat à l’adoption sans véhicule. On se débrouille comme on peut, mais jusqu’à présent nos missions ont toujours été réalisées (parfois pas très rapidement, on l’avoue).

Ensuite, parce que nous pensons que la défense animale passe aussi (et même surtout) par la communication, nous tentons de sensibiliser et informer au maximum sur les responsabilités de la “possession” d’un animal, et de tout ce qui touche à son bien-être. Pour ça, c’est facile, nous avons ce site, notre page Facebook, un Twitter, et notre stand d’information avec tout son matériel, qui sera présent comme l’année passée à la grande (pour ne pas dire immense) foire aux puces de Ronquières le long du plan incliné.

Certes, il y a des milliers d’autres choses que nous pourrions faire, mais à trop se disperser, on ne réalise plus rien.

Une camionnette pour Sans MaîtreComme il devient vraiment difficile d’agir concrètement et efficacement sans véhicule,  nous avons ouvert une cagnotte (avec une date fictive) afin de récolter des fonds pour l’achat de celui-ci. Selon le montant récolté, nous nous dirigerons vers un véhicule d’occasion, ou négocierons l’achat d’un véhicule neuf.

En résumé, tu fais quoi Sans Maître déjà depuis un an que tu existes ?

+ + + + + + + + + +

Vous aimez notre association ? Soutenez-nous !LOJO