Vivre en absolue harmonie avec son chien – Maman, j’ai peur!

N’oublions jamais que CHAQUE CHIEN EST UNIQUE.
La peur est une réaction prendre immédiatement en considération. Pas de commentaires comme “mais, il n’y rien”, en tirant sur la laisse, pas de jugement.
Face à elle, le chien peut avoir une réaction de fuite ou de défense, parfois même de prostration, il est figé, la panique lui fait faire n’importe quoi.
Il se présente corporellement: queue rentrée, poils hérissés, oreilles baissées, il se lèche les lèvres, parfois il gémit, il urine (il peut alors mal contrôler sa vessie), il grogne. Il présente un comportement destructeur. Il halète, il bave, il tremble. Ses pupilles sont dilatées. Il peut aussi mal contrôler ses intestins.

L’humain, lui, veille absolument à rester calme, sinon le chien paniquera encore plus. Il est naturellement inutile de forcer le chien à surmonter sa peur. On ne crie pas, on ne s’énerve pas, on ne donne pas d’ordres. On se montre bienveillant, rassurant et on pense à ne pas tirer sur le collier. Le problème se traite de toute façon progressivement.

On diminue peu à peu la distance avec l’objet de sa peur et on le félicite à chaque fois, on lui donne une récompense. Il faut lui parler doucement, avec confiance. S’il reprend peur, on arrête l’exercice. Cela signifie que l’humain va trop vite. On reprendra plus tard et plus lentement.

Quand le chien panique, la perception de son corps est brouillée, ses idées tournées vers sa peur. Il est nécessaire de lui faire reprendre conscience de son corps par des micro-massages, des caresses, déjà sentir le plat de la main le tranquillise.

Un chien qui a peur est souvent un chien, qui a été peu stimulé pendant ses trois premiers mois. Il ne connaît donc pas les situations nouvelles.

S’il a eu une mère peureuse, il peut la copier. Il peut aussi avoir peur de quelque chose qui, un jour, lui a fait mal. Il peut ressentir de la peur parce qu’il a mal été manipulé. Il peut l’éprouver quand il y a un inconnu sur son terrain. De toute manière, il est mieux de consulter le vétérinaire pour voir si la peur n’est pas causée par une douleur.

Souvent, le chien n’a peur que de certaines choses ou de certaines situations.

Pour les massages, le chien vous guide. Soyez attentifs aux endroits préférés. Attardez-vous alors sur les zones où il aime recevoir des câlins. Vous devez épouser le corps de votre chien. Faites de petits mouvements circulaires. Ils apaisent, ils stimulent le système immunitaire.

Pour caresser le ventre, attention, toujours mettre la main plate. Les oreilles se caressent obligatoirement dans le sens du poil.

J’attire votre attention: un chien qui a peur ou qui exerce une pression sur le collier, a le cou raidi. Ils le font presque tous. Je conseille toujours le harnais. Chez les chiens de grande taille, le collier peut fragiliser la colonne vertébrale et entraîner un déséquilibre. Le harnais est de toute façon une composante de confort.

Armonia

————————————————–

Envie de soutenir l’asbl Sans Maître ?

Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup