Marquain, Mont-Saint-Aubert, pas le même climat pour les poules ?

elevage-industriel-pouletsAlors que le collège communal de la Ville de Tournai a refusé en juillet dernier, un agrandissement d’un élevage industriel de poules au Mont-Saint-Aubert (21.242 poules et coqs reproducteurs), au motif invoqué que “le souhait des autorités communales est de dire non aux élevages intensifs sur le territoire de Tournai ” , refus confirmé par le Ministre de l’Environnement et du Bien-être animal, Carlo Di Antonio, à moins de 10 km à vol d’oiseau,à Marquain pour être précis, une exploitation encore bien plus grande vient de voir sa demande accordée (37 985 poulets).

Quand on sait que le permis d’exploitation autorise 25 poulets au m², on a du mal à croire que ces animaux pourront vivre dans des conditions de bien-être minimal (soit 400 cm², ou 20cm x 20cm).

Pourquoi une exploitation de 21.242 animaux est considérée comme un élevage intensif, et un autre de plus de 35.000 ne l’est pas ?

Pourquoi des animaux élevés dans 400 cm² ne sont pas considérés comme étant maltraités ?

Pourquoi les autorités politiques autorisent encore des exploitations qui élèvent des poules dans des espaces confinés alors que même les œufs de poules de batterie ont disparu de la vente, et que les experts scientifiques préconisent moins de quinze poulets par mètre carré ? Parce que les Directives Européennes prévaudraient sur les décisions nationales ?

Pourquoi ces questions vont-elle rester plus que probablement sans réponse ?

Une seule chose est certaine, dans ces décisions, beaucoup de paramètres ont été pris en considération, le bien-être des principales visées ne l’est absolument pas !!!

Nous sommes en attente du communiqué sur le sujet, promis par le Ministre de l’Environnement et du Bien-être animal qui, espérons-le, répondra à nos interrogations..

Sources : lavenir.net, Lesoir.be, Rtbf.be.

————————————————–

Comment soutenir l’asbl Sans Maître ?