Max et Christel (Un conte de Noël avant l'heure)

Il était une fois, un chiot vendu par un marchand sans scrupule à des personnes âgées d’une septantaine d’années. Le rêve de Monsieur était d’avoir un jour un Terre-neuve, alors le marchand lui vendit … un Terre-neuve sans se soucier de quoi que ce soit. Le chiot grandissant, il commença à prendre beaucoup de place dans la maison, énormément de place, beaucoup trop de place. Vu son gabarit grandissant, il commença à renverser, bouger, déplacer, endommager les objets du couple. La situation ne pouvait perdurer, et un enclos lui fut construit à la limite de la voie publique, le long de la chaussée, sur un petit bout de terrain attenant à la maison. Et voilà le chiot devenu grand qui se retrouva du jour au lendemain sur de la terre battue, sans aucun confort, si ce n’est une niche plantée au milieu.

Les voisins voyant sa situation, firent le maximum pour que son calvaire lui soit le moins pénible possible. Certains le promenaient, d’autres le nourrissaient. Ce n’est pas que le vieux couple s’en fichait de son chien, c’est qu’il était tout simplement dépassé par la taille et la force que cet animal prit en quelques mois, et que physiquement, à 70 ans, on n’a plus la force de 30 ans. Mais l’amour pour leur chien était indéfectible.

MAx dans ses conditions de vien en juin 2017Pour d’autres voisins, la situation de cet animal était inacceptable, et firent appel à la police et la SPA qui se rendirent sur place afin de constater les faits au printemps. Leur rapport établi faisait part qu’il n’y avait aucun constate de maltraitance, ce chien disposant de nourriture, d’eau, d’espace, et d’un toit pour s’abriter.

Et les semaines passèrent, les uns dénonçant toujours la situation, les autres faisant leur possible pour apporter un peu d’attention et d’affection au quadrupède.

Vint ensuite la période estivale, et ses journées caniculaires, et une demande d’intervention auprès de notre association. Un premier passage sur place nous confirma le fait que dans des conditions climatiques normales, il n’y avait effectivement pas de maltraitance ni même de négligence. Par contre, un doute naquit en cas de forte chaleur. L’animal aurait-il la possibilité de s’abriter des rayons et de la chaleur du soleil ? Le 20 juin étant une journée caniculaire, nous nous sommes rendus sur place et avons pu constater que malheureusement nos craintes étaient justifiées, aucun coin d’ombre n’était disponible pour cette énorme boule de poils. Quant à la niche, n’en parlons même pas, car le soleil tapant dessus, la température devait y être encore plus conséquente qu’à l’extérieur.

L'arrivée de max chez Sans Maître
Max à son arrivée chez nous

Plusieurs gamelles vides jonchaient le sol. Visiblement, il n’avait plus rien à boire et à manger. Nous nous trouvions face à un problème assez conséquent. Impossible de laisser ce chien dans ces conditions. D’un simple coup de sonnette, nous parvenons à faire venir les propriétaires. On comprend de suite que ce n’est vraiment pas par méchanceté que ce chien vit dans ces conditions, mais qu’ils ne peuvent faire mieux. Après plus d’une heure de négociations, nous parvenons à faire rentrer le chien dans l’habitation. Le plus compliqué est quand même d’être ferme quant aux circonstances, et compréhensif par rapport à la situation. Inutile de blâmer ces personnes qui ne sont pas de mauvaise composition, mais complètement dépassées par une situation prévisible au moment de l’achat du chiot, mais pas signalée par ce vendeur, enfin vendeur, …

Le lendemain, nous recevons un appel téléphonique de la propriétaire du chien, demandant de nous voir rapidement, car suite à notre échange de la veille, le couple a pris conscience qu’effectivement ils ne sont plus en condition physique minimale pour bien s’occuper de lui, et que pour son bien à lui, ils voudraient nous le confier afin de le replacer dans une famille où il pourra s’épanouir. Moment très émouvant vécu, mais décision la meilleure possible. C’est ainsi que nous le reprenons ce 21 juin, un peu dans l’urgence quand même.

La niche de Max
La niche de Max

Placé chez nous, Max, puisque c’est sont réel nom, a commencé à s’épanouir grâce à une semi liberté qui lui a permis de se dégourdir les membres. Il fut décidé de le faire rapidement castrer. La stérilisation faite, et sa vaccination valide, il pouvait être proposé à l’adoption. Plusieurs propositions arrivèrent rapidement, mais aucune ne put aboutir pour diverses raisons. Les circonstances de vie faisant, Max déménagea vers une nouvelle famille de transition où il avait encore plus de place. Ayant été habitué à vivre à l’extérieur, son papa de transition lui fabriqua une superbe niche déposée à proximité de la maison.

Un coup de foudre mutuelQuelques jours après, tomba sur notre messagerie un message tout rayonnant d’une personne signalant le fait qu’elle avait vu la fiche de Max sur le site adoptions-animaux.be et qu’elle serait très intéressée de pouvoir rencontrer rapidement, … non pas nous mais bien Max. Un rendez-vous fut vite fixé, et là, ce fut un genre de coup de foudre mutuel. Le genre dont un humain ne se remet pas. Vu l’intérêt commun entre Max et cette dame, l’organisation technique et logistique se mit rapidement en place, et ce vendredi 1er décembre, l’équipe prit la route pour conduire Max dans sa nouvelle demeure.

On ne peut pas dire que ce chien soit difficile en véhicule. Il a dormi tout le long du trajet…

Arrivé sans encombre (et après avoir cherché l’immeuble quand même), Max put enfin se dégourdir les pattes, et ce ne fut pas triste. Ce n’est pas qu’on n’avait pas prévenu, Max adore l’eau, et une piscine ornant la propriété, évidemment, il fallut qu’il prenne la température du liquide, …

Cela fait maintenant 2 semaines (déjà) que Max et sa nouvelle maman vivent en parfaite harmonie. Aux dernières nouvelles, lui qui avait vécu énormément de temps à l’extérieur, semble apprécier le confort et la chaleur d’un doux foyer.

La suite n’appartient qu’à ces deux nouveaux amis, qui, nous en sommes convaincus, sont destinés à passer de très nombreuses années ensemble.

Max semble apprécier son nouveau confort

Le bonheur, ça se partage
Le bonheur, ça se partage

Coup de pouce

Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup