Vivre en totale harmonie avec son chat – La (non) hiérarchie féline

Hiérarchie des chats

Il me revient que certains lecteurs estiment faux de dire que la hiérarchie n’existe pas chez les chats. Je vais donc justifier ce que j’ai affirmé.
La vie en société a été créée artificiellement chez le chat.
Il aime ses habitudes.
Si on introduit une compagnon, et comme il n’est pas un animal de meute, il n’éprouve pas le désir de se montrer physiquement supérieur. En revanche, si l’autre bouleverse son territoire ou ses rituels, il se montre mécontent. C’est ici que l’humain doit user de toute sa délicatesse. Il ne doit pas disproportionner le temps consacré à l’un et à l’autre. Comme toujours, ce serait une erreur de se préoccuper plus du nouvel arrivant que du premier.
On peut parler d’une sorte d’hiérarchie d’ancienneté.
La hiérarchie, si on l’envisage, ne s’établit pas sur des critères de force, de taille, d’âge, chez le chat. Elle s’appuie seulement sur qui est là avant l’autre.
A la limite, dans ce cas, c’est le premier qu’il faut rassurer plus que le deuxième.
S’il y a feulement, n’intervenez pas!
Certaines personnes prétendent que le chat, face à un autre, installe automatiquement un système hiérarchique. Je ne suis pas d’accord. Il peut être en conflit, un autre peut le gêner, une situation peut le rendre anxieux, il peut vouloir s’imposer.
C’est très simple: les espèces non grégaires se rencontrent ponctuellement.
Il n’est donc pas besoin de hiérarchie. Mais, on peut parler de communication sociale. On peut évoquer des exigences territoriales, qui les feront plus ou moins accepter d’autres.
Plus il y a de possibilités territoriales, plus le chat devient territorial.
Quand il y a désaccord, le chat le manifeste, non pas par une manifestation d’hiérarchie, mais par le marquage, le grattage, le regard observateur, …
Armonia

+ + + + + + + + + +

Vous aimez notre association ? Soutenez-nous !LOJO

Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup