Historique

historiqueSans maître, c’est quoi ? Comment est venue l’idée de notre association ?

Le 02 octobre 2014, l’asbl Animaux en Péril annonçait brusquement sur son site la fermeture rapide du refuge pour chiens et chats situé à Braine l’Alleud, Chemin de la Praye, 15a, quinze jours à peine après avoir organisé sa journée portes ouvertes, en vue de récolter de l’argent pour ses animaux..

De très nombreuses contestations sont très vite apparues notamment sur Facebook, s’inquiétant pour le sort qui serait réservé aux milliers de chiens et chats qui transitaient annuellement par ce refuge ; Qu’allaient-ils devenir, où iraient-ils vu que tous les refuges affichent régulièrement complet, quel sort allait être réservé aux animaux présents, … ? Enormément d’interrogations sont apparues sur la page Facebook de l’asbl, certaines bien vite supprimées, d’autres visibles plus longtemps.

Afin d’être convaincu que l’asbl ne changerait pas d’avis, et de soumettre discrètement la question d’une possibilité de reprise par une autre association, un de nos membres posta un simple commentaire dont voici copie (la publication originale sur Facebook, datant du 11 octobre ayant disparu depuis)

AEP 2La réponse fut cinglante, en le faisant passer pour quelqu’un qui ne comprenait pas le français, que le mot impossible voulait bien dire impossible, … et pour conclure, il fut à partir de ce moment impossible à notre membre de commenter quelconque publication sur la page Facebook. Visiblement cette proposition dérangeait.

C’est dès ce moment qu’il créa, après quelques contacts pris rapidement, un groupe qui allait s’intéresser à une tentative de reprise du site et de l’activité. Naquit dans la foulée Tentative de sauvetage du Refuge pour chiens/chats d’AEP à Braine l’Alleud Rapidement ce groupe pourtant fermé, et non promotionné, vit l’arrivée de nombreuses personnes tracassées par une issue certainement dramatique pour des milliers de chiens et chats à partir du 1er janvier 2015. Il était inacceptable pour toutes ces personnes de laisser se diriger vers une mort quasi certaine ces rejetés de leur foyer, ceux qui ne demandaient rien à personne, et qui subissaient déjà la foudre caractérielle d’humains qui n’en portent que le nom..

Sans prendre position sur le changement de cap contraint et forcé avancé par Animaux En Péril, un groupe de travail restreint, composé de 6 personnes, se mit en place afin de chercher des solutions aux arguments avancés par l’asbl Animaux En Péril sur la régularisation impossible de la situation.

Poussés par cette volonté de vouloir à tout prix sauver le plus rapidement possible le site (et par là la vie de ces misérables animaux qui se retrouveront plus que probablement des voyageurs en ligne directe vers l’euthanasie à parti de janvier 2015 (il ne restera plus qu’un refuge pour chiens et chants pour tout le Brabant wallon, “Sans Collier à Chastre” qui peut accueillir une petite centaines d’unités), de nombreuses portes furent poussées, de très nombreux contacts administratifs à tous les niveaux décisionnaires furent établis, et devant ce futur drame animalier, une certitude arriva après un peu plus de 2 mois d’efforts soutenus et ininterrompus, la situation est REGULARISABLE.

Les membres de ce groupe de travail ont donc décidé de se mettre en association de fait, pour passer ensuite en asbl, convaincus que si le but avancé publiquement par cette société de protection animale possédant des Refuges pour animaux abandonnés et martyrisés, elle cèdera volontiers ses installations à une autre association dont le seul but est de faire perdurer l’Organisme d’assistance et de secours à la misère animale. Dans le cas contraire, il sera peut-être temps de se demander pourquoi ce refuge devrait rester obstinément fermé…

Le 17 décembre 2014, une conversation téléphonique de plus de cinq heures a eu lieu entre Thierry Arnould (Sans Maître) et Jean-Marc Montegnies (asbl Animaux En Péril). De cet entretien, il ressort que la volonté est bel et bien de cesser toute activité le 31 décembre 2014. Il semble au Conseil d’Administration que les frais à engager sont trop importants selon des rapports d’architectes, et par conséquent, même que s’ils disposent des fonds nécessaires, ils n’ont jamais envisagés réellement de faire une demande de permis unique, ni de débuter les travaux nécessaires, afin de maintenir de manière légale l’activité.  De plus, la vente du site n’est pas à l’ordre du jour. Pour compléter cette impossibilité de continuité de l’activité par une autre association, une distribution rapide du matériel existant auprès d’autres asbl rendra physiquement inintéressante notre désir de rachat. Patienter plusieurs années (une vente ne pourrait être envisagée que d’ici 18 à 24 mois au plus tôt, pour racheter, un site n’offrant plus aucune commodité pour un accueil animalier, quel intérêt ?

Les membres de “Sans Maître” sont toujours convaincus qu’il existera un énorme problème d’hébergement dès le 1er janvier prochain, pour plusieurs milliers de chiens et chats, donc sont plus que jamais motivés à trouver une solution afin de faire naître un tout nouveau refuge dans le Brabant wallon.

Nous tournons donc la page, et ouvrons un nouveau livre.

Nous espérons de tout coeur que les nombreux donataires, testamentaires, mécènes, bénévoles, qui ont agi pour le bien être des chiens et chats “Sans Maître” se feront à l’idée que leur refuge ne sera bientôt plu qu’un souvenir. Nous leurs affirmons que s’ils veulent toujours oeuvrer pour qu’un refuge digne de ce nom puisse accueillir les animaux qui arrivaient à Braine l’Alleud, nous serons ravis de les accueillir et de collaborer de manière transparente sur notre nouvelle mission. Nos engagements sont clairs, et fermes.

Sans vous, sans votre soutien et votre mobilisation, nous n’arriverons à rien. Inscrivez-vous à notre Newsletter, rendez-nous visite régulièrement, soutenez-nous, .

Aidez-nous à créer un nouveau refuge pour tous ces animaux qui n’ont absolument pas demandés à vivre le cauchemar de l’abandon..