Que faire si vous voyez un animal enfermé dans un véhicule en plein soleil (ou dans tout autre cas mettant la vie de celui-ci en danger)


chien enfermé
Chaque année, les faits divers rapportent des cas de décès d’animaux et d’enfants laissés dans un véhicule par temps de fortes chaleurs.
Chaque année, les sempiternelles mêmes questions, que doit-on faire, que peut-on faire, qui prévenir, … ?
Bien que la législation n’apporte pas exactement de réponse, cet article va vous expliquer la procédure la plus logique (et certainement efficace) à suivre.
La seule question à vous poser avant toute chose est : Quel est l’état d’urgence ? L’animal montre-t-il des signes de faiblesses, de perte de connaissance ?
Sur base de votre constat,
1° Faites si possible une ou plusieurs photos de la situation,
2° Si l’animal semble encore en bonne santé, tenter de trouver le propriétaire.
3° Appeler la police, détaillez la situation, et demandez une intervention urgente sur place. Le cas échéant, demandez l’autorisation de prendre des mesures urgentes comme le bis d’une vitre.
4° Si la situation peut attendre, patientez jusqu’à l’arrivée d’une équipe. Si la situation met en danger VISIBLEMENT la vie de l’animal brisez une vitre latérale (ça coûte moins cher) et sortez celui-ci immédiatement en le mettant à l’ombre. Tentez de joindre un vétérinaire.
5° Faites descendre progressivement sa température, pour éviter le choc thermique. Commencez par  de l’eau fraîche puis de plus en plus froide.

Ne surtout pas mettre votre animal chien ou votre chat dans de l’eau très froide.
Evitez de le refroidir trop vite. 
Ne pas refroidir le corps trop bas. Si vous ne pouvez pas amener votre animal immédiatement chez le vétérinaire, il faut viser une température de 39 à 39.5°C.
Ne pas laisser l’animal sans surveillance.
Ne pas chercher à forcer votre chien ou votre chat à boire. Présentez lui l’eau et laissez le faire.

Sur base de quels éléments nous basons-nous pour conseiller de briser une vitre ? Tout simplement sur l’état de nécessité qui n’est autre que l’état de celui qui se sent contraint à transgresser la loi parce que seule cette trans­gression et quel que soit le mal qu ’elle entraîne, permet d ’éviter qu’un autre mal, plus grand encore, se produise. L’état de nécessité est unanimement admis comme cause de justification(*) par la doctrine et la jurisprudence.

Pour les puristes, les causes de justifications peuvent revêtir trois formes : l’état de nécessité, la légitime défense et les ordres imposés. Ces justifications ont pour effet de rendre licite un fait normalement illicite. Bien que n’étant pas expressément consacré par le Code pénal, l’état de nécessité constitue une cause de justification. Le fondement en est le conflit de valeur qui se présente à la personne en cau. Une mise en balance des intérêts doit être opérée par cette personne qui ne pourra être poursuivie si elle commet une infraction dans le but d’éviter qu’un dommage plus important ne se produise. Ainsi, l’individu qui fracture la portière d’une voiture en feu pour en extraire une personne inconsciente ne pourra être poursuivie pour les dommages causés à l’automobile.

Nous estimons que la vie d’un animal est plus importante qu’une vitre brisée, donc que le bris d’une vitre est justifié par l’état d’urgence de l’animal. t si par hasard, vous tombez sur un juge incompréhensif, ne vaut-il pas mieux avoir la satisfaction d’avoir tenté de sauver une vie animale que le regret d’avoir épargné une centaine d’euros ? Pour nous en tout cas, le choix sera vite fait.

Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup