RTL TVI et les chiens dangereux – Un débat ? (Difficile de débattre quand seul le journaliste est à l'opposé)

A notre arrivée dans les locaux de RTL TVI ce dimanche à 10h30, la première information reçue a été que le débat serait écourté, vu les événements tragiques de Londres. Déjà que d’après notre estimation, vu le nombre d’intervenants prévus, il serait difficile de détailler notre analyse du texte présenté par les 3 députés relatifs aux chiens dangereux, la mission allait être plus corsée encore. Fait comique, nous sommes arrivés en même temps que le député régional Dimitri Legasse, l’un des trois rédacteurs de ce texte disons, assez folklorique. Nous sommes tous invités à patienter dans un club house où des croissants, pains au chocolat et autre mignardises nous font directement de l’œil, accompagnés de l’une ou l’autre collation. Impatients d’en débattre avec le député, nous allons à sa rencontre. Première impression, il est ouvert au dialogue. Ensuite, il nous signale que l’article rédigé par la DH ne reflète pas la réalité, et en est même loin. D’où différentes questions quant à apprendre d’où venaient les propos relatés. Ensuite, il a effectivement prévu de rencontrer et collaborer avec des personnes concernées par le sujet principal qui a voulu soulever, les morsures conséquentes des chiens. De quoi allait-on bien pouvoir débattre alors si même le “clan adverse” ne cible plus ceux que nous défendons ?

Quelques minutes avant l’horaire prévu, nous arrivons dans le studio sur lequel le débat précédent est en cours.

Durant le sujet lançant notre thème, tout le monde prend place. Prise de parole de Christophe Deborsu signalant que le débat va barder et que ça a commencé en coulisses. C’est totalement FAUX !!! En coulisses, nous avons pu comme expliqué, échanger positivement et dans un esprit tout à fait convivial du sujet. De plus nous n’agissons pas spécialement pour les animaux dans le Brabant wallon, mais bien le Hainaut, et plus particulièrement la région de Charleroi. Mais s’il fallait encore perdre du temps à préciser, vu qu’on nous avait sucré 1/3 du temps imparti, …

Comme pressenti, il n’y a pas eu de débat, car mis à part le présentateur, tous les intervenants sont d’accord pour dire que le texte comme présenté par la DH est illogique, et sera totalement inefficace. Joëlle Hofmans (vétérinaire comportementaliste), pour notre part la plus qualifiée pour aller au fond de la problématique par rapport aux chiens, a très bien exposé le fait que tout chien sont potentiellement dangereux, et ne le deviennent que si l’humain les conditionne, donc que la cible principale doit être les maîtres irresponsables et non les animaux. Jean-Paul Wahl (Député-bourgmestre de Jodoigne) a expliqué avoir voulu il y a quelques années, instaurer un règlement communal se basant sur certaines races, et que ce fut un fiasco.

Elodie WillocqMalgré les insistances de Deborsu envers les témoins présents, personne ne condamna les animaux, mais bien les maîtres lors des accidents survenus. Un témoignage très émouvant fut celui d’Elodie Willocq, victime d’un rottweiler et toujours maîtresse de 4 chiens dont deux rottweilers !!! La seule personne opposée (volontairement ou pas) aux chiens dits dangereux était donc l’animateur, qui s’était fait mordre dans le passé par un chien, et qui n’a apparemment pas surmonté sa peur. Nous lui avons fait remarquer que bien que victime d’un ou plusieurs accidents de voiture par le passé, il n’appréhendait pas la conduite aujourd’hui. On a peur de ce que l’on veut.

Christophe Giltay, chroniqueur, a apporté quelques précisions utiles par rapport à la Loi française, et le pourquoi elle a tenté de lutter, à savoir principalement les combats de chiens majoritairement organisés dans les cités, et non pas contre les morsures. Un sujet tout à fait différent du sujet visé par Dimitri Legasse. Sophie Sprumont, administratrice de la page Facebook Am’staff de Belgique et propriétaire de deux American Staffordshire Terrier, enceinte, n’a absolument aucune crainte pour le devenir de sa famille expliquant elle aussi que les amstaff comme les autres chiens, ne deviennent que ce que les humains en font.

Christophe Deborsu24 minutes après le lancement du sujet, le rideau est déjà tiré sur une conclusion plus que douteuse de Christophe Deborsu “Un  débat extrêmement musclé” (…) et pour lequel personne n’a pu aller jusqu’au bout de son développé. Mais une chose est certaine, c’est que le message principal qui est de ne pas mettre à mal les animaux a été défendu par tout le monde, y compris les victimes d’attaques de chiens est passé auprès du public et des téléspectateurs.

En conclusion sur le fond du débat, ou alors Dimitri Legasse a réagi très vite par rapport aux propos tenus dans la presse, et a sorti une version 2 de sa proposition de décret, ou alors un journaliste en quête de sensationnalisme a extrapolé sur des propos différents que ceux relatés, en y ajoutant une photo des plus choquantes. Quoi qu’il en soit, nous verrons prochainement si les propos du député pré et post antenne sont des paroles de politicien, ou des promesses qui seront tenues afin de remodeler toute la littérature, afin de cibler (et pourquoi pas condamner) les humains irresponsables.

Il dispose de nos coordonnées, l’avenir nous dira s’il en fera bon usage, … ou pas.

Il s’agit bien évidemment d’un sujet que nous tenons non pas à l’œil, mais sous tous les yeux disponibles.

Voir le débat dans son intégralité sur le site de RTL TVI.

Coup de pouce