Vivre en harmonie avec son chien – La surcharge pondérale chez le chien

surcharge pondéraleUn chien présente de l’embonpoint si son poids ne correspond pas à sa taille, si, assis, il a des bourrelets, s’il manque de fougue (selon âge).
Les besoins en énergie sont fonction de l’âge, l’activité, la santé.

L’obésité est la pathologie nutritionnelle la plus rencontrée.
Elle correspond à un rapport trop important d’énergie concentré en tissus graisseux qui a, entre autres, pour conséquences d’enlever l’énergie.
Elle peut être secondaire à certaines pathologies endocriniennes.
Les anti-épileptiques et les glucocorticoïdes peuvent entraîner une obésité.
Elle vient le plus souvent d’une mauvaise alimentation: apport alimentaire sans rapport avec le besoin énergétique. Excès de friandises, d’acides gras, de graisses, sucre.

L’obésité du chien est souvent responsabilité de l’humain.

Les conséquences de la surcharge pondérale sont diverses:

  • manque d’exercices
  • dérèglement hormonal
  • parasites digestifs
  • diminution de l’immunité
  • arthrose
  • dysplasie de la hanche ou du coude
  • affections cardiaques ou respiratoires avec essoufflement, eau dans les poumons, …, affections vasculaires
  • diabète, qui le fera boire plus et qui créera une opacification du cristallin
  • lésions articulaires
  • diabète
  • difficulté à l’auscultation
  • infections cutanées
  • immunité aux infections diminuée
  • mauvais fonctionnement des organes

Que faire? Motiver l’humain pour la santé de l’animal
Exercices physiques comme promenades réduites à 15′ au début
Restriction calorique en incorporant des fibres alimentaires
Alimentation complète, attirante

! Les fibres peuvent diminuer la digestibilité de certaines protéines et de certains minéraux. Elles augmentant la fréquence de défécation. Elles risquent d’entraîner des trubles digestifs (flatulences, diarrhées).

Conclusion toujours identique: demandez conseil au vétérinaire.

————————————————–

Envie de soutenir l’asbl Sans Maître ?