Un animal n’est pas un objet, et encore moins un lot de foire

goldfish in bag

Nous avons tous déjà vu cette situation choquante où un animal est gagné et échangé avec des points, tel un jouet, sur un stand dans une foire ou une kermesse. Qui n’a pas grincé des dents en voyant cela?

Fort actif depuis le début de son mandat, le Ministre régional du Bien-être animal, Carlo Di Antonio a décidé de réglementer la commercialisation d’animaux dans les lieux publics, et de purement et simplement l‘interdire sur les kermesses, fêtes foraines etc.”. Le Gouvernement wallon a d’ailleurs validé cette proposition le 30 avril dernier !

Cela signifie en clair qu’il ne sera par exemple, plus possible de gagner un animal au tir pipe ou à la pêche aux canards.

La vente d’animaux sur les marchés sera toujours autorisée mais sous certaines conditions (uniquement sur les marchés d’animaux ou communaux…). Grosse avancée envers les chiens et chats puisque ceux-ci ne pourront, eux, plus du tout être vendus dans ces lieux !

En luttant contre les achats compulsifs, Carlo Di Antonio espère limiter les abandons et euthanasies. Pour rappel, les chiffres de 2013 font pâlir: 24.527 chiens abandonnés dont 16% ont été euthanasiés (soit 3.924 chiens). Les chats ne sont malheureusement pas en reste… 32.315 chats abandonnés dont 36% ont été euthanasiés (soit 11.633 chats)! Cette mesure, liée à l’obligation de faire stériliser ses chats devrait enfin faire régresser ces tristes réalités.

Cette nouvelle proposition reste dans la continuité de la campagne de fin

sitegov

d’année dernière, “un animal n’est pas un jouet”.

Enfin un Ministre qui tient sa monture sur le bon chemin.

Nous ne pouvons que nous réjouir de sa détermination à améliorer le sort des animaux en Wallonie, et l’accompagnerons selon nos moyens dans cette voie.