Un Ministre belge assigné en Justice pour avoir défendu le bien-être animal

Ben Weyts

Ben Weyts, Ministre de la région flamande du bien-être animal, est à nouveau assigné en Justice afin de faire annuler son interdiction d’abattage sans étourdissement dans des abattoirs temporaires pendant la Fête du sacrifice en Flandre.

Pas moins de 10 associations musulmanes exigent ce retrait et demandent en outre chacune une indemnisation de 1.000 euros pour dommages moraux subis, au motif que cette interdiction va à l’encontre de la liberté de culte. L’affaire sera examinée ce vendredi 19 février par le tribunal de première instance de Bruxelles.

D’après Ben Weyts, il s’agit des mêmes associations qui ont toujours soutenu le fait qu’elle souhaitaient un dialogue constructif sur le sujet, et qui devaient entamer dès cette semaine plusieurs réunions de travail avec les équipes du Ministre afin de trouver un accord commun. Si ça ce n’est pas une tentative d’intimidation, …

Déjà deux fois par le passé, cette demande de levée de l’interdiction n’a pas été suivie. Les associations l’ayant introduite ont perdu leur action en référé, et le Conseil d’Etat a confirmé la conformité et validité de la mesure du Ministre.

L’interdiction prise par le Ministre est confortée par une directive européenne de 2009, qui n’autorise les abattages sans étourdissements que dans des installations agréées par la réglementation européenne, agréation impossible à obtenir pour un site temporaire. A l’inverse, le groupe d’associations se dit prêt à aller jusqu’à la Cour européenne des Droits de l’homme à Strasbourg si nécessaire afin de défendre la liberté de culte.

Pour notre part, entre religion et respect de l’animal, notre choix est vite fait. Et le vôtre ?

+ + + + + + + + + +

Vous aimez notre association ? Soutenez-nous !LOJO