Une journée mémorable

Ronquieres-5Reconnaissons-le, la météo n’était guère encourageante pour ce vendredi 1er mai, mais celle-ci n’a pas réussi à entacher le moral de l’équipe.

C’est donc peu après 06 heures que nous nous sommes mis à l’oeuvre pour la première installation de notre stand.

En une petite heure, la tonnelle de marché qui nous a été offerte par Françoise fut montée, de même que le reste du matériel que nous avons pu acquérir grâce aux 63 contributeurs de notre cagnotte. (Au passage nous remercions une fois (de plus)) toutes ces personnes qui nous font confiance et nous ont considérablement aidé.

Ronquieres (86)Les fournitures vendues à notre profit exposées, nous sommes fins prêts.

Dès 07h15, les premiers visiteurs se  sont présentés, par curiosité (nous étions pour finir juste à l’entrée de la brocante, en face du studio de Vivacité).

Le défilé permanent de curieux, de membres enchantés, tout comme nous, de faire connaissance autrement que par des contacts informatiques, de personnes ne nous connaissant pas, et désireuses d’en apprendre sur nous, nos buts, nos moyens, notre optique du refuge, commença de très bonne heure.

Maïté et sa comparse de promènetonchien.be sont arrivées sur le coup de 10h et se sont immédiatement promenées dans les allées afin de distribuer ses et nos flyers (aucun n’a été retrouvé à terre).

Nos partenaires analyste comportementale canin (Sandrine de pasapatte) et éducateur (Jacky,Ronquieres (98) créateur du système d’entraînement Iljo Système Positif sont arrivés un peu avant 11h, et ne sont jamais restés sans discuter avec nos visiteurs, certains devant même attendre de longues minutes afin d’avoir une voie Ils furent inondés de questions auxquelles ils ont à chaque fois répondu en rapport avec leur art.

Comme elle l’avait promis, Sandrine Scourneau, la Marraine de Sans Maître, est venue sur le coup de 11h, et, après avoir discuté avec toute l’équipe, s’est mise à dédicacer sa photo officielle. Ensuite, ce Ronquieres (77)fut l’heure pour immortaliser l’équipe au complet pour les contributeurs qui auront d’ici la mi-mai, la photo qui est prévue dans leurs contreparties. Sandrine a encore pris le temps, malgré une réunion imminente, de poser pour des photos souvenir.

Notre séquence “émotion” nous a été procurée par la Ronquieres (109)famille Doom-Lejeune qui, n’ayant pu se déplacer au complet, nous a fait remettre par François un gentil message adressé à toute l’équipe.

Entre ventes d’articles et discussions, la journée passa tellement vite que plusieurs d’entre nous n’ont même pas eu le temps de manger (dont le Président, mais il a suffisamment de réserves 🙂 ) .

Côté bilan, nous sommes très heureux d’avoir pu enfin rencontrer une partie d’entre vous qui nous suivez, nous supportez, nous aidez.

Nous avons également été rejoints dans la famille Sans Maître par bon nombre de nouveaux membres, et futurs bénévoles qui n’attendront pas l’ouverture du refuge pour travailler avec nous sur diverses choses que nous avons commencé à préparer.

De toutes les conversations, il ressort que le refuge que nous visons est vraiment indispensable.

Certaines personnes non connectées à Internet font une confusion entre Un toit pour eux, et nous. Nous devons nous atteler à bien faire la différence, car même si le but est identique, notre éthique est  différente, et nous ne serons pas de trop à ouvrir 2 refuges dans le Brabant Wallon (pour la petite histoire, nous avions proposé du temps de la tentative de reprise du site de Braine l’Alleud un travail en collaboration, ce qui nous a été refusé).

Malheureusement, les conditions dans lesquelles l’asbl Animaux En Péril a fermé son refuge, a fait perdre confiance à une bonne partie de personnes qui aimaient soutenir les asbl qui sont actives dans le milieu du bien être animalier. Il va falloir rassurer celles-ci afin qu’elle comprennent que beaucoup d’associations ont toujours le respect des chiens et chats, et oeuvrent sans relâche pour leur bien être.

Nous vous donnons rendez-vous prochainement dans une commune brabançonne pour notre seconde présence, et en attendant, nous ne dormirons pas sur nos lauriers, nous avons suffisamment de choses à faire déjà pour ceux que nous tentons de protéger.
Vous pouvez voir l’album souvenir de cette première journée dans l’album dédié.

Chaque semaine, vous êtes de plus en plus nombreux à nous faire preuve de marques de sympathie et de soutien. Vous nous êtes indispensables, et vous remercions pour toutes ces marques de sympathie.