Une mère en colère (Accrochez-vous, car ça fait mal)


Je suis une mère en colère. Je suis une mère inquiète, angoissée même. Je suis une mère remplie d’espoir, et en même temps désillusionnée. Mais le principal, le plus essentiel pour moi, c’est que je suis mère. Etre mère, ça implique être responsable de quelqu’un, à temps plein, à tout point de vue. De son éducation, de son érudition, de sa santé, de sa façon de parler, et j’en passe. Etre mère, ça implique donner plus d’importance à la vie de son enfant qu’à la sienne. Le centre de gravité n’est plus le centre de la Terre, mais l’Enfant.

Une mère est prête à tout pour son enfant. Elle se battra comme une lionne pour lui.

Mais être mère, c’est comprendre que chaque maman est pareille (à quelques exceptions près), que chaque maman chérit son enfant plus que tout, et qu’elle ferait tout pour que sa vie soit la plus douce possible.

Alors parlons-en de la vie de nos enfants. Oui les nôtres, pas ceux des générations futures. Les nôtres là maintenant. Quelle vie auront-ils ?

Depuis un an, les rapports scientifiques sortent enfin de l’ombre. Ils sont plus qu’inquiétants. Le GIEC a été créé en 1988. Nous sommes en 2019, et c’est seulement maintenant qu’ils commencent à être reconnus.

Accrochez-vous, car ça fait mal

Les conditions qui font que la planète est viable pour les humains sont en train de se dégrader fortement et rapidement. Des espèces disparaissent continuellement. Le rythme d’extinction est de 100 fois supérieur au rythme naturel depuis 1900. Et ce rythme se dirige vers les 1000… En bref, les animaux meurent en masse, la nature brûle, le permafrost dégèle, les mers et océans se réchauffent et leur volume augmente. Je n’irai pas plus loin dans les explications. Avec un peu de curiosité, vous trouverez tout ce qu’il y a à savoir sur internet. Mais accrochez-vous, car ça fait mal.

Il est à présent reconnu que le réchauffement climatique est bien dû à l’Homme, qu’il est déjà inévitable, et qu’en 2050 ses conséquences seront dramatiques. Si rien n’est fait aujourd’hui, les conséquences seront carrément désastreuses pour l’espèce humaine qui pourrait y succomber en masse.

C’est un fait. C’est scientifique. Il n’y a pas à tergiverser là-dessus.

Un autre fait est que tout c’est connu depuis des décennies. Les scientifiques ont prévenu de ce qui arrivait, des impacts désastreux que ça allait engendrer. Les dirigeants des pays étaient au courant depuis longtemps. Qu’ont-ils fait ? Rien. Et je dirais même pire : ils ont aggravé la situation en continuant à développer tout ce système qui nous sera meurtrier.

Ils ont continué. Ils savaient. Ils ont continué et ils continuent encore.

Ils vont devoir survivre

Alors je suis en colère. Je suis une mère en colère. Je regarde mes enfants, qui sont trop petits pour comprendre les tenants et aboutissants de cette histoire, et je me demande pourquoi ils n’auront pas droit à la vie que je leur avais imaginée.

Ils vont devoir survivre. Ils vont connaître de grandes périodes de perturbations. Probablement des guerres aussi. Je le sais et ça me fait terriblement mal, et ça me met en colère.

Je suis en colère contre tous ces dirigeants de tous nos pays de ce monde. Ils ont oublié leur statut d’Homme. Ils ont oublié leur devoir de protéger les Nations. Ils étaient et sont trop grisés par l’argent. Sale et sanguinolent, qu’importe.

Ils m’ont privé du futur que j’imaginais. Ils ont mis en danger mes enfants. Je suis en colère.

Il a été prouvé scientifiquement que les inégalités sociales mènent au chaos car nuisent à la cohésion sociale. Notre monde est basé sur les inégalités sociales. J’ai presque envie de dire qu’on a tous été lobotomisés. On ne réagit même plus aux désastres qui se produisent ailleurs dans le monde, on met un smiley triste en réaction Facebook, et on oublie au scroll suivant. C’est ailleurs, mais ce sont des Hommes, comme nous, avec des enfants, comme les nôtres, qui ont autant le droit de vivre en paix et en harmonie que n’importe qui sur Terre.

Je suis une mère en colère.

Ils ont piétiné la planète. Ils l’ont détruite pour qu’on puisse consommer de tout, à n’importe quelle saison. Ils ont mis de côté les énergies vertes qui sont connues depuis longtemps pour laisser la place au développement du pétrole. Ils nous ont fait croire que la consommation était l’accès au bonheur. Mais ce n’est qu’une illusion de courte durée.

Ne fermez plus les yeux

Je suis une mère en colère. Je refuse d’être responsable de ce désastre. Mais je ne suis pas dupe, je le suis en partie. Je n’ai pas ouvert les yeux assez vite. Mais maintenant je ne les fermerai plus. Si vous aussi vous êtes sensibilisés à l’actualité environnementale, je vous en prie, ne fermez plus les yeux, ne laissez pas d’autres gérer la chose, ne laissez pas le monde s’empirer davantage. Vivez votre colère et montrez-la.

Ce n’est évidemment pas un appel à la haine, au coup d’Etat ou à la guerre. C’est un appel d’Homme à Homme. Ne fermez plus les yeux. Ne validez plus ça. Montrez votre colère.

Mais il faut que je vous avertisse : ça fera mal si nous voulons que nos enfants survivent. Etes-vous prêts ? Pouvez-vous souffrir pour eux ? Réduire votre confort ? Faire preuve de résilience ? Serez-vous assez forts pour laisser une chance à vos enfants d’avoir une vie difficile mais viable ? Je le suis. Sans aucun doute. Pour eux, je suis prête à tout.

Je suis une mère en colère, et remplie d’espoir, d’humanité et d’amour.

J’en appelle aux Politiques à être francs avec les Nations. A ne plus se cacher cette vérité, à l’accepter, à mettre tout en œuvre pour éviter le désastre qui arrive.
Roi, Reine, Président, Présidente, Chef d’Etat, pour l’amour de nos enfants, réagissez maintenant. Si le discours vient de vous, si vous avez le courage de dire de façon publique, par un message transmis au peuple sur tous les réseaux sociaux, que l’avenir de l’espèce Humaine est en péril si nous continuons dans ce sens et qu’il est indispensable que des mesures soient prises rapidement, vous serez applaudis.

Si vous parlez au Peuple simplement, la majorité vous comprendra. Si vous mettez un changement en œuvre rapidement, il sera moins douloureux et plus acceptable pour tous.

Si vous ne faites rien maintenant, il sera trop tard. Vous serez coupables. Ce sera le chaos. Et vous en serez responsables. Ce sera un désastre pour toutes les espèces. Et il est fort possible que ce soit la fin de l’espèce humaine.

Je suis une mère en colère, remplie d’espoirs, qui ne demande qu’à ce que ses enfants puissent vivre sur une planète avec un écosystème viable.

Ne fermons plus les yeux.

Texte original d’Annick Vanhollebeke reproduit intégralement avec son autorisation. Elle est gérante d’un dépôt-vente d’articles pour enfants de 0 à 3 ans à Cuesmes et en ligne : Mon Petit Doudou. Son engagement envers la planète passe pas la fabrication de ses produits ménagers et corporels, et une diminution de consommation de viande, et des déchets.

Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup