Vivre en absolue harmonie avec son chien – Apprentissage

apprentissageBonjour à toutes et tous.

Aujourd’hui nous allons vous expliquer les différentes formes d’apprentissage :
Conditionnement classique = Avec une récompense alimentaire. Cela s’appelle un excitateur. On parle de conditionnement inhibiteur ou de comportement silencieux quand rien ne semble se produire. C’est le cas lorsqu’on peut se promener sans laisse en toute sécurité, quand le chien n’aboie pas devant les sonneries du téléphone, …

Par imitation = Le chien réagit à une réponse ou il imite un comportement. Le renforcement externe est la récompense. Il s’agit d’un apprentissage essentiel dans la transmission sociale. Il est intéressant en période de socialisation, dans les thérapies comportementales, les thérapies cognitives et les troubles phobiques.

Par observation ou vicariant = Il se réalise par imitation. On nomme l’apprentissage coactif lorsqu’il y a acquisition d’une réponse en même temps et l’apprentissage avec effet de groupe.

Latent = Il s’appuie sur la théorie de Tolman. Il s’agit de l’assimilation par la mémoire de plusieurs stimuli différents. Cela demande la capacité à localiser des informations dans l’espace et dans le temps. Apprendre un itinéraire en est un exemple.

Par intuition = C’est la capacité de combiner spontanément et mentalement des situations nouvelles. Le chien montre une compréhension immédiate, par instinct. L’intuition est accomplie par l’intermédiaire de la compréhension (saisie cognitive) des relations entre différents éléments. Il s’agit plutôt d’un raisonnement.

Par interprétation = Elle a été étudiée par les gestaltistes.

Par habituation = Cela correspond à la forme d’apprentissage la plus simple. Elle est même pratiquée par l’hydre d’eau douce. Il s’agit de la vigilance devant un événement nouveau. L’animal modifie son comportement pour se protéger d’un danger éventuel.

Complexe = Le chien sait qu’un de ses jouets se trouve à un endroit. Sans qu’il le voit, le déplacer, mais pas trop loin. Donc, l’objet conserve son identité indépendamment de sa perception.

Complexe avec un détour = Mettre un objet derrière une petite clôture, que le chien peut contourner sur une petite distance. Il faut donc contourner l’obstacle pour atteindre l’objet. Ce jeu fait appel aux mécanismes d’orientation spatiale.

On regroupe aussi les apprentissages en

  • Apprentissages associatifs = relations entre réponses et conséquences (comme le conditionnement classique)
  • Apprentissages non associatifs = avec stimulus unique (comme l’habituation)
    apprentissages sociaux = en compagnie d’un autre être (comme l’imprégnation, l’observation, l’imitation).

Il existe aussi des comportements acquis par apprentissage in utero. Il s’avèrent complémentaires aux comportements innés.

—> Il y a donc 2 manières d’apprendre: par expérience directe de l’environnement, 1°souvent avec mémoire non déclarative = conditionnement classique, habituation, sensibilisation
2°par transmission = observation, imitation, cognition.

L’apprentissage vient donc d’une expérience. Il s’agit d’un processus cognitif, qui permet à l’être d’assimiler la structuration de son comportement, les suites de ses actions et d’adapter ses attitudes. Puis-qu’intervient le processus cognitif, on parle d’organisation dynamique des connaissances.
Connaître ne signifie pas copier le réel, mais agir sur lui. C’est le cas de l’aboiement pour demander qu’on ouvre la porte.

L’apprentissage est une adaptation individuelle des comportements, reposant sur la théorie de Piaget. On s’adapte à la diversité de l’environnement et à ses changements.

Armonia

————————————————–

Comment soutenir l’asbl Sans Maître ?