Vivre en harmonie avec son cheval: La dentition

La dentition du cheval

Croissance continue. Surdent. Connaissez-vous ces termes?
Les chevaux ont en effet une dentition à croissance continue. Leur usure est toutefois inégale et particulièrement à cause du décalage entre molaires supérieures et inférieures.
Parfois apparaissent des surdents. Comme la surface des molaires n’est plus plane, un petit crochet pousse sur la face externe de la molaire supérieur ou interne de la molaire inférieure. Elles compliquent la mastication et elles provoquent quelquefois des blessures, et même des ulcères. Le dentiste doit râper des surdents.
Observez donc votre cheval pendant ses repas. S’il s’agite, s’il mange moins, s’il déplace les mâchoires de manière désordonnée, s’il bave, s’il maintient difficilement la nourriture, ce sont des signes de douleur.
Il peut se mettre à refuser le mors.
Par ailleurs, il se mettra à perdre du poids parce qu’il choisira d’avoir faim. Il peut manifester des problèmes digestifs.
Il est intéressant de regarder si de la nourriture trop peu mastiquée ne figure pas dans les crottins.
Un cheval présentant des problèmes de dentition laisse souvent des aliments dans son abreuvoir. Surveillez aussi son haleine!
Faites évidemment vérifier l’état des dents de l’animal par le dentiste, une fois par an!
Avant 5 ans, il doit être vérifié plus souvent.
N’oubliez pas que le cheval peut aussi souffrir de caries.
Le “tic à l’appui” cause une dentition meule. Il ronge le bois par ennui au point d’aller jusqu’à la pulpe des dents. C’est très douloureux. On peut sceller ces dents.
Si le cheval agit ainsi par ennui, il peut aussi le faire suite à une carence minérale.
Il faut y remédier. Il est aussi possible qui’l cherche à éliminer des surdents.
Si le dentiste est seulement un technicien, il ne peut effectuer d’anesthésie.

Armonia

+ + + + + + + + + +

Vous aimez notre association ? Soutenez-nous !LOJO