Vivre en harmonie avec son chien – Les agressivités


Une première chose: adressez-vous à un comportementaliste. Vérifiez bien qu’il connaisse le comportementalisme et que ses méthodes utilisent douceur et écoute.
Il y a des chiens agressifs -quasi toujours avec des raisons- qui se soignent en quelques séances.
L’agressivité représente une forme de communication. les humains le font bien plus.
N’apprenez pas au chien à être agressif.
Le chien peut devenir agressif s’il est éduqué sans psychologie, de manière brutale. Un humain agressif rend le chien agressif.
Si vous adoptez un chien, dont vous ne connaissez pas le passé, il sera peut-être agressif face à certaines situations provoquant de mauvais souvenirs.

Agressivité prédatrice: elle est réveillée face à des animaux, des humains, des objets en mouvement. Souvent, le chien ne prévient pas.
il court après un animal, qu’il attrape au cou. Il galope derrière les vélos, … Il est agacé par des gens qui courent. Il ne supporte pas les déplacements incessants d’un enfant.
Au plus jeune, au plus il est facile de lui dire “non”.
Si le chien poursuit un vélo, travaillez avec un ami à vélo. Dès que le chien à la laisse veut courir, pas de coups sur la laisse,maintenez-la seulement et dites “non”.
S’il insiste, faites demi-tour et demandez au cycliste d’en faire autant. Suivez la même démarche.
Dès que le chien laisse passer la personne, donnez-lui une belle récompense.
Persévérez, mais sans exagérer en une fois. Refaites l’exercice un peu chaque jour.

Agressivité protectrice: le chien est votre gardien. Quand vous passez une porte, mettez-le gentiment derrière vous. La protection s’inverse. Souvent, les petits chiens protègent les humains parce qu’on agit envers eux avec anthropomorphisme.

Agressivité spatiale: le chien n’a pas confiance lorsqu’on approche de son panier, de son bol, d’n jouet, … Ne le grondez pas. Il faut conquérir sa confiance.
Approchez-le en secouant prudemment le récipient à biscuits. S’il grogne, il vous indique que vous devez arrêter. Stoppez immédiatement.
Recommencez un autre jour, toujours en n’insistant pas. Dès qu’il ne grognera plus, vous lui donnerez une récompense par terre.
Peu à peu, essayez de vous asseoir à côté de lui, le récipient en main; S’il se fâche, roulez sur le côté, partez. Lorsqu’il l’acceptera, donnez-lui une friandise en la jetant. Recommencez pendant plusieurs jours.
Surtout, ne lui montrez pas de peur.

Agressivité territoriale: le chien devient agressif lorsque quelqu’un approche de son domicile. Le facteur, le laitier, … renforcent ce comportement en partant directement.
Quand il aboie et que l’humain répond, il renforce son attitude.
Dans la nature, le chef de meute permet à l’étranger d’entrer et il laisse ensuite les autres le renifler.
Si l’humain isole le chien, il augmente son agressivité par frustration.
Quand quelqu’un entre, et après le lui avoir appris, vous lui dites de rester calme. La personne ne doit pas lui prêter attention. Elle le fera quand le chien sera tranquille.

Agressivité avec un congénère: certains chiens e déchaînent lorsqu’ils en croisent un autre et ils continuent même à rouspéter après son passage.
Ne prenez surtout pas l’habitude d’éviter ce genre de situation.
Le cas échéant, ne transmettez pas votre stress au chien, tout un travail pour vous. Avez-vous déjà remarqué qu’en sentant votre énervement, le chien en cherche la raison? Laissez la laisse détendue.
Vous devez savoir où trouver une maison où un chien aboie sans être visible. Allez promener avec votre chien et ayez de petits morceaux de jambon disponibles. Quelques dizaines de mètres avant la maison, donnez-lui un premier morceau, puis un autre, … en marchant.Lorsque l’autre chien se met à aboyer, passez d’un bon pas. Si le vôtre se fâche, dites lui “non”. La laisse sera tendue. Distrayez-le en chantant, sautillant. Il vous prêtera difficilement attention. Revenez par le même chemin. Procédez de la même façon. Il est évident qu’il faudra beaucoup d’exercices avant de le détendre;
Vous passerez de plus en plus lentement, avec un exercice par jour.
Ne tendez pas la laisse vous-même, ne le grondez pas. Changez de promenade. Votre chien se calmera peut-être avec beaucoup de temps.
Ne confondez pas cette agressivité avec celle de la peur. S’il a peur, cet exercice ne convient pas.

Agressivité de peur: il ne faut jamais forcer un chien à faire quelque chose. S’il a peur, il ne faut pas le prendre et le mettre en situation.
Attention: un chien peut mourir de peur.
Votre chien se cache, ne le dénichez pas. Personne ne doit le regarder; Lorsqu’il pointe le nez, proposez-lui une friandise.
S’il a peur en promenade, montrez-vous plutôt guilleret, évitez surtout d’avoir l’air moqueur, chantez. Lorsqu’il, revient vers vous, donnez-lui une friandise.

Agressivité dominante: quand vous lui aurez appris la signification du mot “assis”, faites l’exercice une fois par jour. S’il reste dans votre passage, demandez-lui de se pousser.Laissez-le trouver des périodes de calme chaque jour.

Armonia

————————————————–

Envie de soutenir l’asbl Sans Maître ?

Faites vos achats chez Zooplus en passant par nos visuels. Pour vous ça ne change rien, pour nous ça fait beaucoup