Vivre en totale harmonie avec son cheval – La communication

Cheval qui communique

Au chapitre de la communication, nous commencerons par parler de la communication orale. Le cheval possède 7 moyens de communication orale:
1- Le hennissement = perceptible de loin
2 – Le couinement = quand il rencontre un copain ou lorsqu’il joue
3 – L’appel sourd = comme un grognement pour accueillir
4 – Le gémissement = notamment quand il se couche
5 – Le souffle = expiration brutale et brève par les naseaux
6 – L’ébrouement = expiration par les naseaux, en rythme, par impatience
7 – Le ronflement = inspiration audible en signal de danger.

La communication olfactive
L’odorat du cheval est excellent. Il lui permet d’identifier les êtres qu’il rencontre.
Lorsqu’il a envie de se rouler au sol, le cheval le hume d’abord.
La définition du “flehmen” est l’acte d’accumuler une odeur dans son système olfactif pour l’analyser.

La communication tactile
Les chevaux pratiquent l'”allo-grooming”, c’est-à-dire une sorte de toilettage réciproque.
Ils s’appuient l’un contre l’autre. Il est toujours très intéressant de voir des chevaux échanger leur souffle. Parfois, ils se mettent alors à couiner.
Le cheval a la peau très sensible, il est donc inutile de lui donner de grandes claques pour le récompenser. Il préfère les caresses. Le toucher passe aussi par les vibrisses sur le visage. Il explore avec la lèvre supérieure. Il l’allonge pour cela.

La communication visuelle
Parmi ses postures, ses gestes et ses mouvements, le cheval s’exprime avec les autres. Dans les hordes, les membres comprennent la plus petite variation posturale.
Parmi les manifestations posturales, il y a les oreilles baissées, les dents apparentes, faire fouetter la queue, le mime de coups de pied, … Quand l’autre est dominé, il s’écarte en baissant la tête.

L’angle de la tête, celui de l’encolure, la queue en panache montrent le contentement et l’excitation.

Les oreilles sur le côté, l’encolure basse, parfois la bouche légèrement ouverte indiquent la paix, voire la soumission, ou la demande d’approcher.

Un coup de tête, les oreilles rabaissées, la queue en fouet, la tête tendue, un postérieur levé, la présentation de la croupe prévoient une charge, une ruade.

Avancer, baisser la tête, reculer, s’écarter, brouter tranquillement, les oreilles vers le sol, se mettre en parallèle, enrouler son encolure à l’autre indiquent le calme.

Il peut y avoir des bousculades, des mordillements ou des touchers délicats du nez.

Le tonus postural varie selon les races de chevaux.

La tête et la queue sont synchrones par la colonne vertébrale.

Brosser le cheval au garrot et à l’encolure peut diminuer son rythme cardiaque.

Armonia

+ + + + + + + + + +

Vous aimez notre association ? Soutenez-nous !LOJO