Vivre en totale harmonie avec son cheval – Respect de l’anatomie

Le squelette du cheval représente 8% de son poids. Il comporte 205 os. Il grandit jusqu’à 5 ans.
L’animal a 40 à 44 dents pour les mâles, 36 dents pour les femelles.
Il y a 4 pinces devant, 4 mitoyennes, 4 coins, 6 incisives, 4 crochets (mâle), 6 prémolaires, 6 molaires.
Une jument qui possède des crochets est une jument bréhaigne.
La dentition est terminée à 6 ans. Elle est en croissance permanente et elles usent en mangeant.

Le port de la selle = la selle repose sur 3 muscles principaux, le sterno-huméral sur lequel prend la sangle, le grand dorsal et le dascia-dorsal à la colonne.
La selle a un impact évidemment sur les os, l’omoplate, la colonne vertébrale, la cage thoracique.
—> la gouttière de la selle doit être bien large pour dégager les apophyses très sensibles.

Puisque nous avons pour souci de considérer les êtres comme une entité, avec une vue holistique sur eux, nous tenons compte de la synergie des organes du cheval avec les muscles, les ligaments, les articulations, les nerfs, le sang, le métabolisme et le psychisme.
Notions de particulières importances: le cheval respire par le nez, jamais par la bouche. Le bon fonctionnement de son pharynx est essentiel. Lorsqu’un cheval fournit des efforts physiques importants, il consommes une quantité considérable d’oxygène.
Ses voies respiratoires doivent donc être correctement dégagée, la tête vers l’avant, le larynx ouvert, la courbure de la trachée se réduit. Le voile du palais doit être ouvert.

Armonia

+ + + + + + + + + +

Vous aimez notre association ? Soutenez-nous !LOJO